Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Accueil du Site

 

Visiteurs du Blogcompteur de visites html

 

 

https://www.facebook.com/trovero2017

 

 

Recherche

Sassenage à la Une

            7 juillet 2011 4 07 /07 /juillet /2011 20:41

            future-creche.jpgIntervention de Michel Barrionuevo:

            Avec cette délibération, nous parvenons à la dernière phase de votre projet de partenariat Public-Privé, en ce qui concerne la future crèche de Sassenage.
            Tout au long du processus, les élus du groupe de rassemblement de gauche n'ont cessé de militer pour  que la réponse à apporter aux sassenageois, soit un véritable service public, et non pas une consigne à bébé.
            Les premières années de la vie sont primordiales: à qui fera-t-on croire que le secteur marchand se donnerait pour vocation de contribuer à cet épanouissement du bébé. Les actionnaires qui investissent attendent en retour de la monnaie sonnante et trébuchante, bref, tirer de cette activité des bénéfices.
            Il n'y a qu'à regarder de façon très attentive, les deux projets privés que vous avez étudiés, ils parlent d'eux-mêmes: celui de ces deux projets qui a votre préférence est bien entendu celui qui est le moins onéreux.
            Le projet Crèche attitude offre 11,3 salariés équivalents temps plein, c'est-à-dire 0,3 équivalents temps plein de plus que celui de maison bleue, avec des qualificatifs plus professionnels, et le tout à un coût salarial moindre de 8%.
            Heureusement  que pour les crèches, il ne peut y avoir de délocalisations dans des pays où la main d'œuvre est meilleure marché ! Nous sommes face à une vraie question: avec des salaires amoindris, quel sera le rythme du turn-over de ces personnels et les conséquences sur l'accueil du jeune enfant ? 
            Lors de la présentation en commission, il était prévu un poste de psychomotricien, poste qui a disparu dans le projet soumis à notre approbation aujourd'hui, pour cela encore aurait il fallu prévoir 12 équivalents temps plein contre les 11,3 mentionnés dans le projet retenu.
            Economie, ne rime pas avec qualité du service rendu. Pourtant que de générosité de la part de notre ville, les locaux mis à la disposition de la société privée, telle la halte garderie et le Point information jeunesse viennent de bénéficier d'une remise à neuf complète de la toiture, aux frais du contribuable.
            Je rappelle qu'en 1977, Sassenage comptait environ 7 500 habitants et disposait de 5 salles communales pour sa vie associative dont notamment les 2 salles de l'ancienne gendarmerie sur une partie de l'emplacement de la halte mélusine. Intégrée au projet, cette salle disparait.
            Notre commune avec aujourd'hui, 10 800 habitants ne disposera plus que de 4 salles pour les associations; au total, ce sera moins de moyens pour les 80 associations sassenageoises !
            Revenons au projet, aucune référence n'est faite à l'obligation pour la société privée de passer une convention avec la CAF, il est noté que les agréments ne seront donnés qu'à postériori. Nous ne disposons pas des tarifs appliqués aux sassenageois selon une politique de quotients familiaux.
            L'économie du projet présenté porte sur un total de 30 berceaux à raison de 20 berceaux pour la commune et 10 berceaux pour les entreprises. Selon l'étude, le contribuable sassenageois paiera annuellement 6 481€ par berceau, soit pour la partie ville: 139 620 euros.
            Que se passera t-il,  si les 10 berceaux alloués aux entreprises ne sont pas pourvus ? La commune de Sassenage devra t-elle se substituer aux défaillances et payer le surplus ?
            Le projet stipule que le coût usagers, entreprises et CAF représentera annuellement 389 328 €, sans aucune détermination entre les différents apports.
            Vous conviendrez de l'existence de beaucoup d'incertitudes: pour nous, céder au nom des contraintes budgétaires, des pans de service public au secteur privé est contestable.
            La société Crèche Attitude détenue à 35% par la SODEXO, de par votre volonté va s'implanter pour une durée de 12 ans, en empêchant les prochaines équipes municipales de revenir sur ce choix.
            Le but poursuivi étant de se substituer pour un tiers des berceaux aux entreprises, en définitive, l'argent du contribuable sera utilisé pour favoriser le secteur marchand, cela ne correspond pas à la mission que nous nous faisons du service public !
            Nous ne pourrons voter que contre votre projet.

            Partager cet article

            Repost 0

            commentaires

            Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -