Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Accueil du Site

 

Visiteurs du Blogcompteur de visites html

 

 

Recherche

Sassenage à la Une

            6 septembre 2011 2 06 /09 /septembre /2011 15:42

            senatoriales-SEP-09-11.jpgLe maire de Sassenage, Président du nouveau centre est candidat sur une liste aux élections sénatoriales du 25 septembre 2011.

            Que cette liste et ses co-listiers fassent de la propagande, c'est leur droit !

            Que cette seconde liste UMP dans l'Isère, par l'internédiaire du maire de Sassenage utilise le magazine municipal "Sassenage en Pages" du mois de septembre 2011, pour promouvoir cette liste est une démarche interdite par l'article L52-8 du code électoral.

            Cet article cite pour information trois autres têtes de liste en Isère, en omettant quelques autres, dont la seconde liste de l'UMP.

            A l'UMP, on n'aime pas que les femmes soient élues grâce à l'obligation de la loi sur la parité; en 2011 déjà, il y avait deux listes conduites par des hommes, c'est encore le cas pour ce scrutin de 2011.

            La liste concurrente du maire de Sassenage a adressé aux grands électeurs, un fascicule où le sénateurs sortant UMP qui ne se représente pas cette fois-ci, appelle à voter pour la liste dont il était l'opposant en 2001.

            Le scrutin du 25 septembre prochain sera très serré !

            La droite peut être battue. Cette majorité sénatoriale est aujourd'hui confrontée à une lame de fond, venant de très nombreuses collectivités locales qui, avec beaucoup de vigueur, dénoncent les modalités, notamment la brutalité dans la méthode et l'absence d'engagement sur le plan des ressources financières, de la mise en œuvre de la réforme territoriale. Dans les villes et les campagnes, les élus locaux, de toutes les sensibilités politiques, votent des délibérations exprimant un avis défavorable aux schémas départementaux de coopérations intercommunales. Le processus autoritaire accompagnant les mesures d'austérité, c'est le cas ici car cette réforme territoriale est une nouvelle RGPP déguisée. Et bien voilà une riposte à laquelle les élus communistes et républicains participent – nous sommes le plus souvent aux avant-postes – pour rappeler le principe de libre administration des collectivités locales, notamment dans le fait de choisir la nature, le calendrier, les objectifs partagés dans le cadre des partenariats territoriaux.

            Partager cet article

            Repost 0

            commentaires

            Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -