Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Accueil du Site

 

Visiteurs du Blogcompteur de visites html

 

 

https://www.facebook.com/trovero2017

 

 

Recherche

Sassenage à la Une

            14 janvier 2011 5 14 /01 /janvier /2011 22:12

            Soirée très chargée pour Jean Paul Trovero: vœux au personnel de la commune de Fontaine, vœux à la population de Sassenage, 3ème tremplins du TA à Crolles. A Sassenage, nous avons entendu le Maire parler de faire passer la population de cette ville de 11 000 habitants à 15 000 habitants en l'espace de 10 ans, parler de se mettre en conformité avec la loi SRU. Fontaine et Sassenage travaillent ensemble pour la réalisation du projet des Portes du Vercors contigu à l'opération presqu'ile scientifique de Grenoble.

            Le droit de se loger, d’accéder à un logement pérenne et de qualité est un objectif loin d’être atteint, même sur Fontaine où nous avons plus de 20% de logements sociaux, nous avons plus d'un millier et demi de demandes non satisfaites.

            Il ne faudrait pas que le discours du Maire de Sassenage, qui faut-il le rappeler est l'une des villes de notre agglomération où le taux de logements sociaux est le plus bas, ne soit qu'un effet d'annonce à la population. Le logement est devenu trop rare par manque de construction ou trop cher.

            L’aide gouvernementale à la construction de logements sociaux a chuté de 800 à 480 millions de 2008 à 2010. La subvention pour le logement social est en baisse de 60% !

            Le budget du 1% logements sociaux a été ponctionné pour financer le désengagement de l’Etat pour la rénovation urbaine.

            Les opérations de réhabilitation ne sont plus financées par l’Etat. Cette offensive vient de franchir une nouvelle étape : dans la loi de finances 2011, le gouvernement a créé une taxe de 2,5 % sur les loyers, soit une ponction de 340 millions d’euros par an sur les ressources des offices HLM.

            Dans la lettre de candidature aux cantonales, nous protestons sur cette obligation faite aux locataires  de payer pour les promoteurs immobiliers privés. Le logement ne doit pas être sacrifié sur l’autel de la rigueur.

            Nous dénonçons ce choix socialement injuste, humainement dramatique, économiquement absurde car porteur de récession. C’est pourquoi tout en n’exonérant pas l’Etat de son rôle de garant de la politique du logement et de la solidarité nationale, nous nous engageons à agir pour inscrire la politique de l’habitat au cœur de la politique départementale, c'est le ticket logement de notre action.

            Partager cet article

            Repost 0

            commentaires

            Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -