Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Accueil du Site

 

Visiteurs du Blogcompteur de visites html

 

 

Recherche

Sassenage à la Une

            2 juin 2015 2 02 /06 /juin /2015 12:49

            Petit rappel historique: au cours du mandat de 1977 à 1983, à Sassenage, Georges Mottin est adjoint aux transports, voiries et circulation, Michel Barrionuevo est le rapporteur. Les deux élus communistes s'attachent dans un premier temps à obtenir du SMTC, la prolongation de la ligne de trolleybus de la Place de la Libération jusqu'aux Engenières, de faire poser le long du parcours nécessitant des temps d'attente, les premiers abris-bus.

            Dans un second temps, après la victoire de la gauche en 1981, de contribuer avec d'autres élus, grâce au soutien de Charles Fiterman, ministre communiste aux transports, la construction de la première ligne de tramway sur l'agglomération grenobloise entre Grand-Place et la Place de la Libération à Sassenage.

            Cette construction du tramway impose qu'un nouveau dépôt-bus soit créé sur Sassenage, en janvier 1983, la construction de la première ligne est actée !

            1983, suite au tournant de la rigueur, la gauche perd les élections municipales à Sassenage et à Grenoble. Alain Carignon fait le choix de consulter les grenoblois sur la venue ou non du tramway. Avec d'autres, les communistes grenoblois méneront un campagne d'une ampleur exceptionnelle pour le OUI à la venue du tramway. Le référendum se traduit par la victoire du OUI !

            A Sassenage, les élus de l'opposition de gauche, ne parviennent pas à obtenir la tenue d'un tel référendum et la majorité de droite dont faisait partie M. Coigné choisit de faire barrage à la venue du tramway à Sassenage.

            Au cours du mandat de 1995 à 2001, sous l'impulsion d'Alain Chaplais, Michel Barrionuevo, adjoint aux transports qui sège à la commission prospectives du SMTC obtient l'inscription de la prolongation du tramway jusqu'aux Engenières dans le Plan de Déplacements Urbain pour la période 2000-2010 !

            En 2001, la gauche perd les municipales de Sassenage et avec cet échec, la perspective de la venue du tramway sur notre commune. (en novembre 2001, j'écrivai un petit billet intitulé la loi du silence); le 14 avril 2002, plan local de déplacements, l'urgence d'une vraie réflexion; dans le Sassenage en Pages d'octobre 2002, Déplacements: faire sauter les bouchons; en mai 2003, un billet intitulé: les murs anti-tramway de Sassenage ; en septembre 2003: quelle conception des déplacements alternatifs, le 28 septembre 2006, mon intervention au Conseil muncipal sur le nouveau plan de déplacements urbains; dans le Sassenage en Pages paru en septembre 2007: le tramway, la première priorité pour Sassenage !

            Alors lorsque M. Coigné ose dire dans le Sassenage en pages de ce mois de juin 2015: "Ce prolongement a toujours été inscrit aux différents documents structurants en matière de déplacements, mais au fil du temps, le SMTC a fléché d'autres priorités et la majorité de gauche "aux manettes" de l'agglomération grenobloise, a elle aussi sans cesse reporté le projet ..."

            Preuves à l'appui, citées précedemment ou contenues sur les onglets de ce blog, je m'inscris en faux contre ces affirmations, même si cela doit me valoir, une nouvelle demande de démission de mon mandat par certains élus du groupe majoritaire, le 2 juillet prochain !

            A quelle hauteur, l'Etat finance t-il les projets de construction ou d'extension de lignes:

            La construction de la première tranche du tramway a été financée à 27,1% du coût total (170,7M€ pour 9 km) par l'Etat, aujourd'hui le subventionnement national de l'extension de la ligne B jusqu'au Polygone scientifique, c'est 9,2% du coût total (48,5M€ pour 1,8km) !

            Du lundi 15 juin à 9H au vendredi 19 juin à 17H, les sassenageois peuvent exprimer leur avis à partir de deux choix:

            • Mise en place d'un bus sur voie réservée
            • Prolongation du tramway

            En clair, ce n'est pas une consultation pour ou contre le tramway, mais pour deux types de choix qui imposent l'un comme l'autre la réalisation de la voie urbaine de contournement.

            Mettre en place une voie réservée de bus ou bien prolonger le tramway suppose l'élargissement des avenues de Romans et Valence.

            La seule différence étant le coût financier entre les deux choix !

            Le département de l'Isère a baissé de 31% sa subvention au SMTC, soit moins 11,5M€. En 2016 la subvention du département sera la même qu’en 2015 (25,2 M€) et de 2017 à 2019 elle baissera de 5 M€ par an pour atteindre seulement 10 M€ en 2019.

            Les choix opérés à la fois au niveau national et départemental (division par presque 3 des subventionnements), portent atteintes au développement des transports en commun dans l'agglomération grenobloise !

            Des actions d'envergures seront nécessaire pour exiger des moyens supplémentaires de la part de l'Etat et du département de l'Isère comme le préconise le collectif pour la gratuité des transports dans l'agglomération grenobloise.

            Augmenter la Taxe Transports, taxer les actifs financiers pour répondre aux besoins de préservation de la Planète, lutter contre la pollution, pour la santé.

            En ce qui me concerne, j'appelle à opérer le choix de la prolongation du tramway dans cette consultation du 15 au 19 juin 2015 ouverte aux personnes majeurs résidentes à Sassenage sur ce site et à signer la pétition du collectif pour la gratuité des transports dans l'agglomération grenobloise

             

            Partager cet article

            Repost 0
            Publié par Barrionuevo - dans Sassenage - Objectifs
            commenter cet article

            commentaires

            Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -