Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Accueil du Site

 

Visiteurs du Blogcompteur de visites html

 

 

https://www.facebook.com/trovero2017

 

 

Recherche

Sassenage à la Une

            31 mai 2012 4 31 /05 /mai /2012 21:35

            allergies_alimentaires_pm-2.jpgCe 31 mai, à travers deux délibérations, la droite sassenageoise appliquant méthodiquement les recettes sarkozystes a officialisé la taxation des familles dont les enfants souffrent d'allergies alimentaires importantes. Michel Barrionuevo est intervenu pour rappeler que pour nous, la première des notions qui prévaut c'est l'ouverture de l'accueil en Centre de Loisirs à tous les enfants, y compris ceux souffrant d'intolérance alimentaire.

            Pour que l'intolérance alimentaire soit reconnue, les familles devront fournir un certificat médical délivré par un médecin. Dès la fourniture de ce certificat, au moins 8 jours avant (avec le prestataire actuel) 48 heures demain dans le cadre d'un nouvel appel d'offre intégrant la dimension d'intolérance alimentaire, la commune n'a pas à commander de repas pour ces enfants et ne s'acquittera pas des 3,83€ du tarif actuel pratiqué par notre fournisseur.

            La mise en place des quotients familiaux, que nous avons soutenue, avait pour objectif de moduler la charge selon les revenus des familles.

            Avec ces deux délibérations, la municipalité instaure une dime pour les enfants souffrant d'intolérance alimentaire, en faisant payer 2,29 euros pour des repas non commandés et non pris par les enfants.

            L'argument selon lequel, cette somme permet de conserver les repas apportés, de les réchauffer n'est pas recevable. Les repas livrés par le fournisseur ou apportés par l'enfant nécessitent  les mêmes règles d'hygiène et de conservation alimentaire quand à l'accueil des enfants et chaque famille participe selon son quotient:

            Aujourd'hui, pour la famille qui a un quotient inférieur à 381, elle paie 9,15€ moins le cout du repas de 3,83€, soit une participation de 5,32€ par enfant pour qu'il soit accueilli, celle qui a un quotient supérieur à 1500, paie 19,30€ moins le cout du repas, soit une participation de 15,47€ pour la même qualité de service.

            Voter ces deux délibérations revient à rompre le principe de la solidarité communale, les familles, le plus déshéritées subiront une augmentation de 43,05% de la facture à acquitter, les plus aisées paieront 14,80% de plus.

            Nous vous proposons de retirer la première délibération et de modifier la seconde, en supprimant le second paragraphe du point 3, ce qui dans les faits reviendra à préciser que la totalité du prix du repas facturé par le fournisseur sera déduite aux familles.

            J'ai développé ces arguments au cours de la réunion de la commission enfance éducation du 15 mai 2012, votre réponse motivera nos votes.

            Réponse de l'adjointe: je ne sais quoi dire ! Pour le Maire, il faut bien faire payer davantage ceux qui débourse le moins, c'est ça la justice !

            Nous avons voté contre ces deux délibérations. Les protestations des parents doivent s'exprimer avec force pour faire annuler ces injustices !

            Partager cet article

            Repost 0

            commentaires

            Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -