Résidence autonomie Sassenage: nos réserves sur l'emplacement

Publié le 13 Juillet 2018

Place de l'Europe — Adoption du principe de désaffectation - déclassement du domaine public et autorisation donnée à la SDH (Société Dauphinoise de l'Habitat) de déposer des autorisations d'urbanisme.
Intervention de Michel Barrionuevo :
Monsieur le Maire,
Nous sommes favorables à la réalisation d’une résidence autonomie de 70 logements pour 86 places.
Le 10 septembre 2015, dans la délibération votée par notre Conseil municipal de Sassenage, vous nous aviez exposé le fait qu’un projet de rénovation immobilière complète de la place de l’Europe était actuellement à l’étude, en concertation étroite avec l’ensemble des propriétaires concernés, dont les co-propriétaires de l’ensemble commercial des Glériates et les consorts DURAND, propriétaires des parcelles cadastrées BC N°16 et N° 17.

Ce projet avait pour objectif la reconstruction intégrale dans un ensemble bâti homogène des socles commerciaux en rez-de-chaussée, la création de logements relevant des obligations imposées à la Commune au titre de la Loi Solidarité et Renouvellement urbain et de l’arrêté de carence du 31 juillet 2014, ainsi que la requalification complète de la place du marché et des espaces ouverts au public dans une logique de rénovation urbaine et d’amélioration de l’attractivité de ce secteur.

Vous nous aviez proposé de saisir l’EPFL du Dauphiné pour assurer le portage foncier de ces deux parcelles d’une surface totale d’environ 1 044 m2, au prix de 750 000€.
Pour réaliser cette opération, la convention prévoyait un délai maximal de 4 ans.
Rien ne s’opposait à une construction d’une résidence autonomie sur l’espace prévu, en respectant l’alignement futur des emprises de la prolongation de la ligne A du tramway, sans trop dénaturer la continuité visuelle de l’Avenue de Romans. Nous constatons que la concertation dite étroite, il y a un peu moins de 3 ans, s’est retrouvée dans une impasse !
Ce que l’on nous demande aujourd’hui, c’est de démolir la Place pavée et sa fontaine utilisée notamment chaque vendredi dans la cadre du marché de Sassenage, en autorisant la désaffectation et le déclassement de cet espace public cadastré BC N°42 d’une superficie de 1 006 m2.
Dans le cadre de cet échange, la réalisation de cet ensemble nécessite le rajout d’une partie du domaine public non cadastré pour atteindre environ 1 694 m2.
Nous vous demandons de revenir à l’esprit de la délibération votée le 10 septembre 2015, de conserver la Place pavée actuelle, d’édifier cette résidence autonomie sur les terrains initiaux prévus, en y rajoutant la partie manquante non cadastrée du domaine public.
Réponses de Monsieur le Maire : « Nous voulions construire cet équipement sur le Centre commercial des Glériates, nous n’avons pas trouvé d’accord. Nous allons transférer le marché sur l’Avenue de Romans dans la propriété Durand. Le département a la compétence sociale, sur les 6 dossiers, 1 s’est retiré et celui retenu est un montage avec la SDH et le même gestionnaire que l’EPADH de Fontaine qui est remarquable, je vous invite à la visiter.
Nous avons un problème avec la Métro qui a la compétence réseaux, c’est donc la SDH qui procédera au dévoiement de ces réseaux. La commune, avec la salle Jacques Prévert fait partie de la copropriété les Glériates, pendant 3 ans, nous avons tenté d’apporter des explications, mais cela est resté un vœu pieu, les commerçants n’en voulaient pas, ils voulaient le beurre, l’argent du beurre et la crémière. Avec un projet de logements privés, nous aurions pu équilibrer l’opération, pas avec du social. Le bâtiment sera uniquement sur la Place de l’Europe, ce qui donnera une meilleure visibilité aux commerces. »

Intervention de Yannick Belle :
Je partage les remarques développées par Michel, comme lui, je m’interroge sur l’endroit choisi, la Place en fonction du besoin de respiration de ce secteur, d’autant plus que nous allons accueillir les 400 logements GLD. De même, j’aimerai connaitre l’impact par rapport aux réserves foncières liées au tramway.
Réponses de Monsieur le Maire : « L’air, cela va le redonner sur l’avant, les commerçants ont le projet de refaire leurs enseignes. L’avis des urbanistes c’est le coup de neuf, l’occasion de rénover. En ce qui concerne les emplacements réservés, nous n’y touchons pas, une partie sera utilisée pour le stationnement, et puis le tramway ce ne sera pas avant 2030. »
Après ce débat, nous nous sommes abstenus

 

Rédigé par Barrionuevo

Publié dans #Sassenage - Réagir

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article