Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Accueil du Site

 

Visiteurs du Blogcompteur de visites html

 

 

https://www.facebook.com/trovero2017

 

 

Recherche

Sassenage à la Une

            1 avril 2015 3 01 /04 /avril /2015 09:47

            Réponse pathétique et dangereuse aux électeurs : le gouvernement annonce un projet Macron II pour l’été. 

            Malgré la cuisante défaite électorale de dimanche dernier, le gouvernement persiste et signe. Tant pis si l’abstention est massive, tant pis si le vote de colère s’amplifie au risque de grossir les scores de l’extrême droite, tant pis si les électeurs du 6 mai 2012 qui ont fait le choix de François Hollande s’estiment de plus en plus trahis, il faut continuer les réformes coûte que coûte.

            Quelles réformes ?

            Augmenter les impôts des plus riches puis alléger celui des moins favorisés ? Certainement pas.

            Taxer les revenus du capital plutôt que celui du travail ? Certainement pas.

            Les actionnaires n’ont pas à s’inquiéter des projets de Monsieur Macron. Combattre l’évasion fiscale pourtant massive ? Obliger les banques à diriger l’argent vers la production industrielle et l’emploi et non pas vers les placements financiers ? Certainement pas.

            Augmenter le pouvoir d’achat ? Développer l’investissement public, les services publics ? Certainement pas.

            En un mot ce que Messieurs Hollande, Valls et Macron dénomment réforme écarte toute valeur de gauche.

            La réforme pour eux, c’est la satisfaction des marchés et des exigences de Bruxelles.

            Le chef de l’Etat a affirmé le 31 mars à Berlin qu’il souhaite défendre l’investissement et la justice sociale.

            S’il croit ce qu’il dit, il doit retirer le projet de loi Macron I dont les débats vont commencer le 7 avril au Sénat, car ce texte est entièrement tourné vers la défense des intérêts privés et ignore la justice sociale et l’intérêt général.

            Le message des urnes est clair : il faut tenir les promesses qui portent au pouvoir local ou national. Les projets I et II de Monsieur Macron constituent ce qu’il y a de pire en politique, l’irrespect des citoyens, la violation d’engagements. Ils doivent être retirés et vite !

            Groupe Communiste, Républicain, Citoyen au Sénat

            Partager cet article

            Repost 0
            Publié par CRC - dans Politique
            commenter cet article

            commentaires

            Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -