Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Accueil du Site

 

Visiteurs du Blogcompteur de visites html

 

 

Recherche

Sassenage à la Une

            22 octobre 2015 4 22 /10 /octobre /2015 21:55

            Ci-dessous le communiqué de presse des organisations syndicales:

            Depuis plusieurs semaines, l’intersyndicale (FO, Saps, CGT, CFDT) oeuvre pour limiter les conséquences sociales d’une décision politique incompréhensible eut égard aux éléments qui nous ont été communiqués sur le résultat de l’appel offre du marché METRO/VÉLO.
            Pour l’intersyndicale, bien que nos revendications aient été satisfaites, cette victoire en est une avec un goût amer. Puisque dans les faits, c’est une partie de la SEMITAG et de ses salariés qui disparaissent pour le compte d’une société privée.
            En bref le résultat de notre action : la société VELOGIK s’est engagée à maintenir en son sein, tous les avantages issus des contrats de travail, de la convention collective et des accords en vigueur à la SEMITAG pour le personnel transféré, et ce pendant toute la durée du marché (50 mois).
            Sur les 18 agents qui normalement devaient être transférés chez VELOGIK, la SEMITAG a accepté d’en réintégrer et reclasser 7 qui ne souhaitaient pas partir avec la société VELOGIK,
            Et pour terminer, la MÉTROPOLE s’est engagée à veiller à l’application par les parties, des engagements qu’ils ont pris et formalisés dans une convention tripartite.
            Nos demandes ayant été satisfaites, nous avons décidé de lever le préavis de grève...
            L'enjeu du combat que nous venons de mener ne concerne pas uniquement la disparition du service METRO/VÉLO au profit d’un privé, mais aussi l’avenir de la SÉMITAG.
            Depuis quelques années, nous constatons une perte de nos effectifs au profit d’une sous-traitance privée sans limite, générant de la casse sociale que les politiques de tous bords, ne peuvent ignorer.
            À chaque appel d’offre, synonyme pour nous de dumping social, ce sont des salariés qui assument et subissent les conséquences de ceux qui décident d’attribuer les marchés.
            Les politiques ne peuvent plus sous-estimer les conséquences sociales sur les salariés, des décisions qu’ils prennent.
            Nous demandons aux décideurs de stopper le démantèlement de la SEMITAG et d’arrêter la sous-traitance de nos services. Sans quoi, notre réaction ne se fera pas attendre…
            Le 22 octobre 2015

            Partager cet article

            Repost 0
            Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -