Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Accueil du Site

 

Visiteurs du Blogcompteur de visites html

 

 

https://www.facebook.com/trovero2017

 

 

Recherche

Sassenage à la Une

            2 juillet 2013 2 02 /07 /juillet /2013 18:04

            François Hollande a mis fin ce mardi soir aux fonctions de Delphine Batho comme ministre de l’Ecologie. Elle est remplacée par Philippe Martin qui a été nommé ministre de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie. Philippe Martin était jusqu’à présent député PS du Gers et membre de la commission du Développement durable et de l’Aménagement du territoire à l’Assemblée.

            Delphine Batho avait estimé mardi sur RTL que le budget 2014, qui fait du ministère de l’Ecologie l’un des plus sévèrement touchés par les économies prévues avec une baisse de 7% des crédits, était «mauvais», alors qu’au moment où il y a une «déception à l’égard du gouvernement» la question de l’écologie est «cruciale».

            Dans le cadre de notre bataille contre la privatisation des ouvrages hydroélectriques, Delphine Batho le 24 octobre dernier, s’était prononcée devant la Commission des affaires économiques de l’Assemblée nationale, contre cette libéralisation des ouvrages hydroélectriques.

            Le président de cette commission, François Brottes (député PS de l’Isère), avait ensuite confié dans la foulée, ce même 24 novembre, une « mission flash » à Marie-Noëlle Battistel, député PS de l’Isère (2). La durée de cette mission devait être de 2 mois. Le 3 avril, Marie-Noëlle Battistel, n’a pu rendre alors qu’un « rapport d’étape », rapport faisant l’analyse de la situation mais ne formulant aucune préconisation.

            Nous l’avons rencontrée début avril. Elle nous avait assuré alors de son soutien, tout en indiquant qu'il ne s'agissait de sa part, que d'une position personnelle.

            Maintenant, où en sommes-nous ? Et surtout où en est la mission d’information parlementaire confiée à cette députée de l’Isère à ce sujet ?

            Le rapport qu'elle devait rendre n'est donc toujours pas finalisé. Il y a tout lieu de craindre que le gouvernement, sous prétexte des « contraintes européennes » auxquelles il souscrit (rien d’étonnant), ne s’oppose pas à cette libéralisation.

            Il apparaît ainsi que cette mission rencontre bien des difficultés pour aboutir. Il est tout à fait probable que cette députée doive faire face aux réticences des tenants du libéralisme de son propre camp. Nous avons le sentiment maintenant que cette mission parlementaire courre le risque d’un « enterrement de première classe ».

            Récemment, nous avons réitéré, à plusieurs reprises, une nouvelle demande d’audience auprès de Marie-Noëlle Battistel en charge donc de cette mission parlementaire. En vain, jusqu’à ce jour. Après le limogeage de Delphine Batho, qu'adviendra t-il de cette mission parlementaire ?

            Partager cet article

            Repost 0
            Publié par Barrionuevo - dans Politique
            commenter cet article

            commentaires

            Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -