Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Accueil du Site

 

Visiteurs du Blogcompteur de visites html

 

 

https://www.facebook.com/trovero2017

 

 

Recherche

Sassenage à la Une

            27 septembre 2013 5 27 /09 /septembre /2013 19:48

            Les experts du GIEC ont rendu publique, aujourd’hui à Stockholm, le résumé du 5ème rapport sur le Climat. Ce nouveau signal d’alarme dresse un bilan sans appel : l’intervention humaine sur son environnement est bien responsable de profonds dérèglements tant dans les airs, que sur terre et dans l’océan, qui menacent à terme un écosystème propice à un développement humain durable.

            Dans ce rapport, les experts du GIEC confortent leur constat sur l’étendue des dégâts du siècle passé et revoient à la hausse leurs prévisions des dérèglements climatiques d’ici à 2100.

            C’est ainsi, si rien ne bouge, que la concentration de CO2 dans l’atmosphère pourrait doubler, que le stockage du carbone par l’océan augmentera son acidité, nuisant à des pans entiers de la faune et de la flore marine, que la température serait de +5°C depuis l’ère préindustrielle et que la hauteur des océans augmenterait de 40 à 60 centimètres.

            A moyen terme, la vie de centaines de millions de personnes serait modifiée, voire menacée, qu’elles soient réfugiées climatiques, que l’aridité les prive de moyens de subsistance, ou qu’elles soient confrontées à des évènements climatiques extrêmes.

            La certitude du dérèglement climatique force à une intervention résolue des Etats et des peuples pour endiguer ces phénomènes chaotiques.

            La conférence internationale sur le climat prévue à Paris en 2015 confère, au peuple, à l’Etat français, aux forces sociales et politiques, une responsabilité particulière !

            Les voyants sont au rouge. C’est dans ce cadre que le PCF appelle à l’irruption populaire, sociale et citoyenne dans le débat climatique, pour peser sur les choix gouvernementaux.

            Les communistes travaillent à rassembler les forces progressistes, européennes et mondiales, derrière une grande campagne citoyenne internationale pour sortir les Etats de l’inaction.

            Toutefois, la crise écologique ne saurait servir de prétexte à des formes de coercitions environnementales, de fiscalités punitives, ou à une super-austérité, ne renvoyant pour solutions qu’à des changements de comportements individuels.

            Elle doit au contraire conduire à des choix collectifs raisonnés pour un nouveau type de croissance, alliant satisfaction des besoins humains, protections de la planète et un développement humain durable tenant compte des facultés de chaque Etat.

            Partager cet article

            Repost 0

            commentaires

            Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -