Retraites: 2 et 12 octobre manifester pour GAGNER !

Publié le 27 Septembre 2010

Le gouvernement a peur !

Alors que les salariés de plus en plus nombreux, au moins deux sur trois, soutiennent la mobilisation en cours contre le projet gouvernemental de réforme des retraites, les ministres à l’unisson continuent d’affirmer que « tout le monde a bien compris qu’il faudrait travailler plus longtemps pour financer nos retraites ». On appelle ça la méthode Coué …

Le gouvernement ment !

Dans les cinq manifestations organisées le 23 septembre en Isère, la police a compté plus de manifestants que le 7 septembre (entre 20 et 30% supplémentaire). Il en est ainsi dans tous les départements français et lors des 240 manifestations organisées.

Mais la logique mathématique du moins (moins) = plus s’est transformée en objectif politique de minimiser la mobilisation, soitplus (plus) = moins !  Ainsi, au soir du 23, le ministère recensait moins de manifestants que le 7 !

Sans doute au prétexte que les fonctionnaires de l’Etat étaient moins nombreux en grève. Faut-il rappeler que ceux-ci se voit amputés d’une journée de salaire systématiquement et qu’ils n’ont pas la possibilité de faire 2h de débrayage par exemple. On peut donc comprendre, sans que cela ne veuille dire qu’ils étaient moins nombreux dans les manifs …

Et le Medef ?

Pendant ce temps là le Medef fait le dos rond car il a peur lui aussi. Il sait que c’est du côté des dirigeants d’entreprises et autres actionnaires que les salariés vont demander de l’argent pour le financement de nos retraites. Les seules augmentations qui se sont octroyées en 2009 auraient largement suffit à couvrir les besoins et améliorer le niveau des pensions, sans compter que la somme globale des dividendes encaissés correspond à celle des pensions versées, tous régimes confondus, soit 250 milliards d’euros !

 

Alors, faisons éclater la vérité d’une autre réforme possible !

Manifestons plus massivement encore à GRENOBLE (*)

- samedi 2 octobre, départ 14h30 cours Jean Jaurès

- mardi 12 octobre en grève, départ 10h cours Jean Jaurès

 

 

La CGT revendique

·         le droit à la retraite à taux plein pour tous à 60 ans, avant pour les salariés ayant effectué des travaux pénibles engendrant une majoration de la durée passée à ces travaux

·         la possibilité pour tous d’atteindre les annuités nécessaires à ces âges en prenant en compte les années d’études, de recherche d’un premier emploi, de chômage indemnisé ou pas, etc …

·         cela se traduisant par un taux de remplacement de 75% du salaire de référence (ramené aux 10 meilleures années dans le privé et maintenu aux 6 derniers mois dans le public)

·         pas de pensions inférieures au Smic, revendiqué à 1600 euros par la CGT

·         améliorations des avantages familiaux (pensions de réversion, enfants, …)

·         le plein emploi, de meilleurs salaires et conditions de travail, le développement des services publics,

(*) Bourgoin à 10h parking Diederichs aux deux dates, La Tour du Pin à 10h Gare Sncf le 2/10, Roussillon à 10h place de la République aux deux dates, Vienne à 14h30 Champ de Mars aux deux dates. 

Rédigé par CGT

Publié dans #Actualités

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article