Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Accueil du Site

 

Visiteurs du Blogcompteur de visites html

 

 

https://www.facebook.com/trovero2017

 

 

Recherche

Sassenage à la Une

            9 avril 2013 2 09 /04 /avril /2013 16:35
            perron-mairieGrenobleAlors que partout en France à l'appel de la CGT, de FO, de la FSU, de Solidaires, le monde du travail manifestait contre le Projet de loi que l'Assemblée nationale s'apprêtait à entériner en début d'après-midi, 250 parlementaires de gauche ont osé voter contre ceux qui ont permis leur élection.
            La bataille n'est pas pour autant terminée: la détermination existe pour la réussite d'un grand 1er mai, pour la manifestation nationale du 5 mai contre l'austérité et le pouvoir de la finance et pour une 6ème République.
            Dans un entretien, l'Humanité demandait à André Chassaigne, si la bataille parlementaire des député-e-s du Front de gauche avait été utile à ses yeux ?

             

            depart.jpgAndré Chassaigne. Elle n’a pas été vaine. Nous nous sommes fait les porte-voix du combat contre ce texte. On en a décortiqué, détaillé tous les articles, et nous avons effectué des opérations systématiques de défense d’amendements à plusieurs voix. Nous avons mené cette bataille pour qu’elle puisse servir d’appui à la mobilisation. Les parlementaires ont fait un énorme travail en poussant le gouvernement à s’expliquer, à se justifier et même parfois à avouer ses contradictions. Nous avons réussi à mener de front opposition aux articles de la loi et proposition d’alternatives, à l’instar du travail colossal mené sur les licenciements boursiers et abusifs. Notre groupe s’est fortement mobilisé jour et nuit, parfois jusqu’à quatre heures 
du matin, dans ce que nous estimons être la mère des batailles. 
Avec une nouveauté : le combat 
mené avec des députés issus d’autres rangs de la gauche sur 
des amendements signés ensemble. Nous avons ouvert les premières brèches. Des convergences politiques 
à gauche se sont manifestées 
pendant le débat. Cela a montré 
que l’on pouvait se rassembler pour dire au gouvernement : 
« Vous devez changer de cap, celui 
que vous avez pris n’est pas le bon. »

            Scrutin public du 9 avril 2013, sur l'ensemble du projet de loi relatif à la sécurisation de l'emploi (première lecture).

            Synthèse du vote : Nombre de votants : 554 - Nombre de suffrages exprimés : 276 - Majorité absolue : 139 - Pour l'adoption : 250 - Abtentions : 278 - Contre : 26 - L'Assemblée nationale a adopté.

             

            Groupe de la gauche démocrate et républicaine (15 membres composé des députés Front de gauche et ultra-marins) 1 Pour.

            Contre: 13 : François Asensi,  Huguette Bello, Alain Bocquet, Marie-George Buffet, Jean-Jacques Candelier, Patrice Carvalho, Gaby Charroux,  André Chassaigne, Marc Dolez, Jacqueline Fraysse,  Alfred Marie-Jeanne, Jean-Philippe Nilor, Nicolas Sansu.
             

             

            Groupe socialiste, républicain et citoyen (293 membres), 236 ont voté Pour.

            Contre: 6 : Pascale Boistard, Kheira Bouziane-Laroussi, Marie-Anne Chapdelaine, René Dosière, Christophe Léonard, Stéphane Travert.

            Abstention: 35 : Pouria Amirshahi,  Sylvie Andrieux, Jean-Pierre Blazy, Jean-Claude Buisine, Fanélie Carrey-Conte, Martine Carrillon-Couvreur, Nathalie Chabanne, Pascal Cherki, Françoise Dubois, Jean-Pierre Dufau, Henri Emmanuelli, Hervé Féron, Richard Ferrand, Yann Galut, Linda Gourjade, Jérôme Guedj, Chantal Guittet, Razzy Hammadi, Serge Janquin, Régis Juanico, Philippe Kemel, Jérôme Lambert, Jean Launay, Michel Lefait, Jean-Philippe Mallé, Marie-Lou Marcel, Jean-Claude Perez, Michel Pouzol, Patrice Prat, Marie-Line Reynaud, Barbara Romagnan, Jacques Valax, Michel Vergnier, Jean Jacques Vlody, Paola Zanetti.

            Groupe écologiste (17 membres)

            Abstention: 16 : Laurence Abeille, Éric Alauzet, Brigitte Allain, Isabelle Attard, Danielle Auroi, Denis Baupin, Michèle Bonneton, Christophe Cavard, Sergio Coronado, François-Michel Lambert, Noël Mamère, Véronique Massonneau, Paul Molac, Barbara Pompili, François de Rugy, Eva Sas

            Groupe radical, républicain, démocrate et progressiste (16 membres) - 13 ont voté Pour.

            Abstention: 3 : Jean-Noël Carpentier, Olivier Falorni, Jacques Krabal.

             

            Sur les 341 député-e-s de gauche, 323 ont exprimé un vote: il n'y a eu que 19 voix contre l'ANI, 54 abstentions et 250 pour, la droite parlementaire préférant se réfugier dans l'abstention.

             

            Pierre Laurent : 74 députés de gauche ont refusé de voter le texte de l'ANI 

            L'Assemblée nationale vient de voter le projet de loi sur l'ANI. C'est un coup de Jarnac porté aux droits des salariés. Ce texte soutenu par le MEDEF va renforcer les possibilités de licenciement au moment où le chômage connait des taux records.

            Je salue le travail des députés communistes et Front de gauche pour mettre à jour la nocivité de ce texte et ouvrir toutes les brèches possibles. Leur mobilisation a permis que dans le vote final, 19 députés de gauche votent contre le texte et 55 s'abstiennent. C'est donc 74 députés de gauche qui ont refusé de voter le texte de l'ANI. Cela signifie que le projet de loi adopté aujourd'hui à l'Assemblée nationale n'aura pas de majorité de gauche au Sénat. Le groupe des sénateurs CRC est décidé à continuer ce combat avec détermination, au coté de tous ceux qui se sont mobilisés aujourd'hui dans de nombreuses villes de France. La bataille n'est pas terminée.

            Pierre Laurent, secrétaire national du PCF, sénateur de Paris

            Partager cet article

            Repost 0
            Publié par faustin9 - dans Politique
            commenter cet article

            commentaires

            Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -