Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Accueil du Site

 

Visiteurs du Blogcompteur de visites html

 

 

https://www.facebook.com/trovero2017

 

 

Recherche

Sassenage à la Une

            30 mai 2013 4 30 /05 /mai /2013 09:35

            PS-retraites2010.JPGLe 23 mai Michel Issindou, député socialiste de la 2ème circonscription de l'Isère et probable rapporteur du projet de loi sur les retraites a fait la déclaration suivante : « C’est une réforme d’ampleur. Nous aurions tort de faire une réforme au rabais» 

            Le gouvernement envisage de déposer son projet dans la deuxième quinzaine de septembre, pour qu’il soit débattu dans l’hémicycle en septembre-octobre.

            Il y aura des tensions, je pense que ce sera dur, il y aura des mouvements dans la rue, mais par rapport à 2010 (précédente réforme des retraites), l’opinion publique est plus prête à entendre les choses.

            De toute façon, nous allons être impopulaires avec cette réforme, et tant qu’à l’être, autant faire des choses utiles pour l’avenir (...), qu’au moins nous allions au fond des choses.

            Ainsi nous n’échapperons pas à un allongement de la durée de cotisation, car c’est la mesure qui produit le plus d’effets à terme. Mais, en maintenant l’âge légal (de départ) à 62 ans, nous laissons une porte de sortie.

            Par ailleurs, il y a un autre sujet qui fera débat, c’est celui du rapprochement public-privé. Il faut crever l’abcès et nous ne réussirons pas si nous ne passons pas par cette phase-là.

            Hier matin, interrogé par France Bleu Isère, il a parlé de la Conférence sociale des 21 et 22 juin, en précisant qu'aujourd'hui la retraite à taux plein est à 41,5 ans en 2020, l'on pourra aller à 42 ans, ce n'est pas Las Végas. Certains feront le choix de partir parce à 62 ans, c'est l'âge des choix et l'allongement de la durée de cotisations se suffit à lui-même....

            En pleine bataille contre la réforme Sarkozy-Fillon, le même Michel Issindou lors d'une table ronde au Prisme de Seyssins, le 4 octobre 2010 avait dit ceci:" Il ne suffit pas de dire 37,5 années, il faut le financer, les autres possibilités de partir  à 60 ans, avec un peu moins d’argent. Le retraité qui a de faibles besoins pourra toujours s’il le désire aller vivre dans une ferme du Larzac. Laissons cette possibilité de choix, ceux qui ont fait des études peuvent racheter des points. Nous sommes pour la retraite à 60 ans avec 41 annuités, 41,5, 42 annuités dans le contexte de la loi de 2003, nous ne sommes pas pour vendre du vent." (Voir les temps forts de ce débat retranscrit par notre site)

            Partager cet article

            Repost 0
            Publié par faustin9 - dans Politique
            commenter cet article

            commentaires

            Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -