Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Accueil du Site

 

Visiteurs du Blogcompteur de visites html

 

 

https://www.facebook.com/trovero2017

 

 

Recherche

Sassenage à la Une

            21 juin 2013 5 21 /06 /juin /2013 06:34

            clement.JPGLe 5 juin, des militants d’extrême-droite ont tué Clément Méric, syndicaliste étudiant et militant antifasciste.

            Ce meurtre nous indigne et nous révolte ; il s’inscrit dans la suite de très nombreuses agressions commises par des groupes d’extrême-droite ces derniers mois.

            La situation exige des actes forts, permettant de mettre un coup d’arrêt à la propagation de ces idées et pratiques nauséabondes.

            Dans le respect de leurs différences, les organisations soussignées appellent à s’unir pour rendre hommage à Clément et pour éliminer la haine fasciste.

            Confortés par des partis qui reprennent des propos et des pratiques de l'extrême droite, les groupes fascistes refont surface.

            Les dernières actions contre le mariage pour tous et toutes ont été l'occasion pour eux d'être mis sur le devant de la scène. Nous dénonçons la banalisation du FN et de ses idées xénophobes et racistes. L'exclusion, le rejet de l'autre, la fermeture des frontières, la désignation de boucs émissaires, la dénonciation de l'immigration comme responsable de tous les maux sont des attitudes qui, l'histoire en témoigne, conduisent au pire.

            L’Etat entretient un climat délétère en organisant des expulsions massives qui participent à la stigmatisation des immigré-es et des Roms. Au contraire, il est nécessaire d’agir avec détermination contre les commandos fascistes.

            Odieux et inacceptable en lui-même, le meurtre de Clément dépasse le drame individuel. Agressions contre les lesbiennes, bi-es, gays et les personnes trans, contre les immigré-es et les personnes issu-es de l'immigration, les musulman-es, actes antisémites, violences envers des militant-es antifascistes et des organisations progressistes, se sont multipliées dans toute la France comme à travers toute l'Europe.

            Le mensonge, la haine, la violence, la mort, voilà ce que porte l’extrême-droite, de tout temps et en tous lieux.

            Ce n’est pas une question morale ; le fascisme se nourrit des peurs face à l’avenir : 5 millions de chômeurs et chômeuses, 8 millions de personnes vivant sous le seuil de pauvreté, 3,5 millions de mal logé-es, accroissement de la précarité, conditions de travail dégradées, licenciements, fermetures d’entreprises...

            Face à l’explosion des inégalités et aux politiques d’austérité, il faut reconstruire l’espoir collectif en une société plus juste. La question de la répartition des richesses que nous produisons est fondamentale.

            L’extrême-droite est à l’opposé de ces valeurs. Utiliser la mort de Clément serait méprisable. A contrario, c’est honorer sa mémoire que de dire publiquement et ensemble ses engagements syndicaux et antifascistes, et de poursuivre encore plus nombreux-euses et déterminés-es ses combats pour la liberté et une autre société.

            Unité contre le fascisme et l’extrême-droite !

            Rassemblement samedi 22 Juin à Grenoble 16h30 gare SNCF

            Nos organisations se réuniront de nouveau après la manifestation : éradiquer la menace fasciste nécessite un travail dans la durée et l’organisation de collectifs locaux.

            Nos organisations sont différentes, mais elles ont un point commun essentiel : le refus de l’intolérance, du nationalisme, de la haine, et de l’exclusion ; tout le contraire de ce que veut imposer l’extrême-droite !

            Le fascisme et l’extrême-droite ne sont pas des courants politiques avec lesquels on dialogue ou on compose. Leur système est basé sur la violence physique, la haine, l’asservissement des peuples.

            Premiers signataires (au 17 juin) : AC !, Act Up Paris, Action antifasciste Paris Banlieue, ACTIT, AFASPA, Alternative Libertaire, AIDES, APEIS, ATMF, ASEFRR (Association de solidarité en Essonne avec les familles Roms Roumaines), ATTAC France, CAAC (Collectif des associations et ami-es des Comores), CADAC, CEDETIM/IPAM, CGA, CGT Educ’action (Versailles, Créteil, Paris), CNDF, CNT-f, CNT-SO, Collectif Antifasciste Paris Banlieue, Collectif CIVG Tenon, Collectif Hétéros au boulot, Collectif Oui Oui Oui, Collectif VAN (Vigilance arménienne contre le négationnisme), Collectif de Saint Denis contre le FN et l’extrême droite, CONEX (Coordination nationale contre l’extrême droite), Confédération paysanne, Convergence et Alternative, DAL, DIDF, Droits devant !!, EELV, FA, FASE, FASTI (Fédération des associations de solidarité avec les travailleur-euse-s- immigré-e-s), Fédération Anarchiste, Fédération Sud Education, Femmes Egalité, FIDL, FSU, Fondation Copernic, Front de gauche Latinos, GARçES, Gauche Anticapitaliste, Gauche Unitaire, GISTI, Jeudi Noir, Justice et Libertés, L’appel et la pioche, La Horde, La LMDE, Les Alternatifs, Lesbian and Gay Pride Lyon, Lesbiennes of Color, Les Debunkers, Les Effronté-e-s, Living room project Marne la Vallée, Marche Mondiale des femmes, Marches européennes contre le chômage, MRAP, Mémorial 98, MJCF, MNCP, M’PEP, NPA, PCF, PCOF, PG, Pink Bloc Paris, Ras l’Front Marne-la-Vallée, Ras l’Front 38, RedSkins Limoges, République et Socialisme, Réseau pour un avenir sans fascisme, SGEN-CFDT Académie de Versailles, SLU (Sauvons l’université), SNESUP-FSU, SNPTES-UNSA, SNTRS-CGT, Solidaires Etudiant-Es, SOS Racisme, Sortir du colonialisme, STRASS, Syndicat des avocats de France, Syndicat de la magistrature, UJFP, UNEF, Union syndicale Solidaires, UNL, UNSP, VISA (Vigilance et initiatives syndicales antifascistes)

            Partager cet article

            Repost 0
            Publié par faustin9 - dans Actualités
            commenter cet article

            commentaires

            raffy 01/07/2013 22:40

            http://www.dreuz.info/2013/06/syrie-le-pere-franciscain-francois-mourad-a-ete-egorge-dans-son-couvent/

            raffy 01/07/2013 22:36

            Apparemment ce serait Clément qui aurait attaqué Esteban par derrière et celui-ci se serait défendu, une simple bagarre entre deux bandes de loubards qui aurait mal tourné et tout ça monté en épingle par le régime de Hollande et sa clique.

            C'est curieux, je ne vous ai pas lu sur Nicolas le prisonnier politique enfermé pour deux mois sous le régime totalitaire de ce gouvernement, je pense que quelque soit le parti que l'on représente, celui qui fera preuve d'équité trouvera grâce aux yeux du Peuple.

            Autre sujet, vous qui avez étudié chez les Franciscains, avez-vous vu la vidéo où le Père Mourad et deux de ses disciples se font égorgés et décapités par les rebelles syriens pour la seule raison qu'ils étaient chrétiens. (personnellement je n'ai pas eu le courage de la visionner)
            Voilà ce qu'il faut combattre avec force au lieu de se soummettre à ce dogme politico-religieux qui fait preuve d'une barbarie digne du Moyen-Age.

            Barrionuevo 02/07/2013 09:01

            Raffy, Vous ne devez pas ignorer que l'information de RTL, a été démentie par une contre-enquête de Libération. Cette fausse information a permis aux soutiens de la droite extrême de faire passer Clément Méric pour le déclencheur de la bagarre qui lui fut fatale.
            Rappel du Récit de cet incroyable emballement médiatique et partisan.

            C'est à un curieux renversement des valeurs que l'on a assité ce mardi. Clément Méric, mort sous les coups d'un militant d'extrême-droite début juin, est soudainement passé du statut de victime à celui d'auteur de la rixe qui a "entraîné sa mort". L'auteur présumé des coups mortels est subitement devenu quasi-victime de la bagarre. La présomption de "violences ayant entraîné la mort" s'est singulièrement muée en "légitime défense". Et la thèse "un extrêmiste de droite vaut bien un militant anti-fasciste" a repris du poil de la bête.

            Enquête

            Ce retournement et détournement a pris appui sur un reportage diffusé par RTL ce mardi matin. Celui-ci affirme qu'une caméra de surveillance de la RATP a capté la bagarre. Et que sur ces images, "on y voit notamment Clément Méric se précipiter vers Esteban Morillo, le meurtrier présumé, alors de dos, semble-t-il pour lui asséner un coup. Le skinhead se retourne alors et le frappe avec son poing en plein visage. L'image ne permet pas de dire de façon formelle si Esteban Morillo donne un deuxième coup, ni s'il a ou non un poing américain. Le militant d'extrême-gauche, en tout cas, tombe immédiatement au sol, inconscient. Il n'est pas lynché une fois par terre."

            Contre-enquête

            Quelques heures plus tard, une contre-enquête de Libération.fr met à mal ces affirmations. Un membre de la police judiciaire de Paris qui travaille sur l'enquête y est cité. Il contredit plusieurs arguments donnés par la radio:

            "La police technique et scientifique n’a pas travaillé pendant plusieurs jours sur ces images pour les faire parler"
            Cette vidéo est moins claire qu'affirmée puisqu'elle est "orientée vers le trottoir et "ne montre que vingt centimètres au-dessus du sol, c’est-à-dire les jambes des personnes"
            en suivant les "chaussures claires" portées par Clément Méric et les "godillots" du meurtrier présumé, "les policiers aperçoivent «à un moment de la rixe, Méric passer derrière Morillo occupé à frapper un autre. Peut-être Méric donne-t-il un coup à Morillo lequel, en tout cas, se retourne. Et Méric tombe par terre», note Libération.
            «Qu’est-ce que cela changerait si Méric assènait un coup dans le dos à Morillo au cours de la bagarre? Les échanges de coups ne sont niés par personne, ni côté extrême gauche, ni côté extrême droite», souligne le policier cité.

            Emballement partisan

            Malgré ce décryptage publié en début d'après-midi, les affirmations du matin ont eu le temps de faire le tour du web. Les soutiens d'extrême-droite s'en sont donnés à coeur joie pour dénoncer au choix la récupération de la gauche ou le bienfondé du combat antifasciste après la mort de Clément Méric.
            Avec ce blog, je n'ai pas la prétention d'aborder toute l'actualité, j'essaie d'aborder le maximum de sujets différents, par exemple, je n'ai pas abordé l'agression de Bobigny, mais il y a eu plusieurs billets sur la Syrie. Pour info, je n'ai pas étudié chez les franciscains, durant un peu plus de 5 ans, j'ai été franciscain et bien évidemment je condamne avec fermeté les assassinats du père Mourad et de ses deux disciples, comme toutes les exactions faites au nom de Dieu selon les différentes interprétations que se donnent ceux qui au nom de leur foi, tuent, pillent, violent.

            Raffy 30/06/2013 12:41

            Oui le fascisme tue et il se trouve aussi bien dans les extrèmes de Droite que de Gauche mais aussi dans les extrèmes religieux et principalement celui que je nommerai le "fascisme vert" qui bien entendu est un petit protégé des partis de Gauche et d'extrèmes gauche.

            Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -