Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Accueil du Site

 

Visiteurs du Blogcompteur de visites html

 

 

https://www.facebook.com/trovero2017

 

 

Recherche

Sassenage à la Une

            12 janvier 2013 6 12 /01 /janvier /2013 16:01

            centrekurde.jpgL'association AIAK (Association Iséroise des Amis des kurdes) et le ciip (centre d'informations inter peuple) ont organisé un rassemblement samedi 12 janvier 2013 à 14h30 sur la place Félix Poulat de Grenoble.

            Le matin, deux cars sont partis de Grenoble rejoindre la manifestation nationale à Paris.

            La présence sur la Place a permis de sensibiliser les passantes et passants venus faire les soldes dans les magasins du centre ville, en signant la pétition qui a rencontré un bon écho !

            A Paris,  des milliers de Kurdes venus de toute l'Europe ont manifesté pour exprimer leur indignation après l'assassinat, jeudi, de trois militantes kurdes liées au Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) dans la capitale française.

            Sous la pluie et une nuée de drapeaux dont certains à l'effigie d'Abdullah Ocalan, le leader du PKK emprisonné en Turquie, les Kurdes, notamment venus d'Allemagne, ont rendu un hommage à Sakine Cansiz, Fidan Dogan et Leyla Soylemez, tuées de plusieurs balles dans la tête au centre d'information du Kurdistan dans le centre de Paris. Les manifestants, se sont réunis devant la Gare de l'Est et devaient rejoindre la place du Colonel Fabien.

            Entre émotion et tension, le cortège s'est ébranlé derrière des banderoles proclamant "les martyres de la révolution sont éternelles". "Ce crime est un crime contre le peuple kurde, contre la paix", a lancé une oratrice au départ de la manifestation, demandant l'arrestation des commanditaires, la suspension d'un accord de coopération policière entre la France et la Turquie, et le retrait du PKK de la liste des organisations terroristes.

            "Cette agression a eu lieu au moment où les discussions en cours pour trouver une solution au problème kurde en Turquie sont d'actualité", souligne la Fédération des associations kurdes de France (Feyka) dans un appel distribué sur le parcours de la manifestation. "L'Etat français a sa part de responsabilité. Si les auteurs de ces délits ne sont pas retrouvés, la France sera considérée indiscutablement comme complice", ajoute l'appel.

            Partager cet article

            Repost 0
            Publié par faustin9 - dans Politique
            commenter cet article

            commentaires

            Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -