Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Accueil du Site

 

Visiteurs du Blogcompteur de visites html

 

 

https://www.facebook.com/trovero2017

 

 

Recherche

Sassenage à la Une

            17 mai 2013 5 17 /05 /mai /2013 14:35

            cgt-mines-energie-Isere.JPGCommunique de Presse syndicat CGT de GAZ ELECTRICITE DE GRENOBLE (GEG)

            Après plusieurs échecs consécutifs, le PDG de GDF SUEZ tente une nouvelle fois de mettre la main sur l’un des bijoux de famille de La Ville de Grenoble : GAZ ELECTRICITE DE GRENOBLE

            Mais cette fois-ci, ce sera avec l’aval de l’actionnaire majoritaire Ville de Grenoble dirigée par le parti socialiste. En effet, nous pensons sincèrement que la stratégie mise en place unilatéralement par notre nouvelle direction arrivée il y a 18 mois (dont le directeur général est mis à disposition par GDF Suez) est de travailler à affaiblir notre modèle économique et social.

            D’après eux, des économies, certes nécessaires, ne devraient passer que par la diminution de la masse salariale, suppression d’emplois et l’externalisation de nos activités directement liées au service public de qualité qui a toujours fait la richesse de GEG.

            Plus de 60 emplois sont menacés, ce qui veut dire que même si on ne parle pas encore de licenciement, c’est 60 opportunités d’embauches sur la Ville de Grenoble qui disparaissent. Nous prendrons soin d’informer les élus, les députés, les autres actionnaires, les usagers grenoblois….

            De tous les méfaits occasionnés par ce plan dit de Performance. Suite à une interpellation du Président de GEG Jérôme SAFAR, préalablement à l’ouverture du Conseil d’Administration, nous savons aujourd’hui que celui-ci porte et cautionne le projet et surtout la méthode employée, qui consiste à privilégier le profit par rapport à l’humain.

            L’actionnaire majoritaire, qui est la Ville de Grenoble, ne devra pas être sourd aux revendications des salariés et devra mettre tout en oeuvre pour construire l’entreprise de demain avec les salariés d’aujourd’hui et renouer avec le dialogue social de qualité dont elle était fière. Les agents sont mobilisés depuis jeudi 16 mai 2013 midi à l’appel de la CGT, syndicat majoritaire à GEG, pour stopper ce projet de casse. D’autres alternatives sont possibles, nous devrons les construire ensemble.

            On ne lâchera pas ! (le préavis de grève est déposé pour un mois)

            Grenoble, le 16 mai 2013

            Partager cet article

            Repost 0
            Publié par CGT GEG - dans Actualités
            commenter cet article

            commentaires

            Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -