Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Accueil du Site

 

Visiteurs du Blogcompteur de visites html

 

 

https://www.facebook.com/trovero2017

 

 

Recherche

Sassenage à la Une

            2 avril 2013 2 02 /04 /avril /2013 16:10

            Appel commun de la CGT, de FO, de la FSU et de Solidaires

             

            RETRAIT du PROJET de LOI
            Dit de « sécurisation de l’emploi »
            Mmes et Ms. les députés vous n’avez pas le droit de dynamiter le code du travail

             

            Le patronat a demandé que le projet de loi soit fidèle à l’Accord National Interprofessionnel signé le 11 janvier 2013.

            En clair : demain un employeur serait en droit d’annoncer aux salariés « l’entreprise est en difficulté financière, ceux qui n’accepteront pas une baisse de salaire, seront mis dehors ».

            Avec cet accord, les patrons pourraient exercer un chantage permanent pour déroger aux conventions collectives, aux accords de branche, au code du travail et même au contrat de travail.

             

            Ce n'est pas en détruisant nos droits sociaux que nous trouverons une issue à la crise provoquée par le capitalisme.

            Pour sortir de la crise, exigeons une autre répartition des richesses pour le travail, le plein emploi, l’augmentation des salaires, un système de protection sociale solidaire.

            Pour sortir de la crise, imposons le maintien et le développement des activités et de l’emploi industriels, la reconquête des politiques publiques, des services et de l’emploi publics.

            Appel à la grève et à la manifestation
            mardi 9 avril à 10h30
             

            Départ préfecture

             

             

             

            Pour sortir de la crise, construisons un autre modèle économique, social, humain et écologique.

            Les politiques d’austérité mises en œuvre par les gouvernements Français et Européens nourrissent la crise et plongent les peuples dans la misère, réduisent les droits sociaux, s’attaquent aux libertés fondamentales, généralisent l’insécurité sociale.

            Nous alertons tous les salariés : Cet accord est un véritable projet de société. Une société sans aucun droit pour les salariés et les pleins pouvoirs pour les actionnaires. Il rejoint les projets de démantèlement des services publics, de l’école, des hôpitaux, des retraites et de la protection sociale plus généralement.

             

            Moins de droits pour les salariés, plus de liberté de licencier pour les employeurs : c’est NON ! Disons-le tous ensemble.

            Voter ce projet de loi, c'est approuver la régression sociale et l'austérité prônée par le MEDEF.

            Pour que ça change vraiment, dès maintenant, toutes et tous dans l’action lors de journée nationale et interprofessionnelle du mardi 9 avril 2013.

             

            MANIFESTATION à 10h30
            Place de Verdun - Préfecture

            logo_cgt_m.jpgContre un ANI qui vous veut du mal,
            votre mobilisation est indispensable !

             

            La CGT condamne avec la plus grande fermeté l'accord signé.
            - Parce qu'il généralise les accords compétitivité/emploi chers à Sarkozy (modulant temps de travail et baisse de salaire selon le bon vouloir patronal).
            - Parce qu'il remet en cause les contrats CDI en instaurant les CDI Intermittents totalement flexibles (alternance périodes travaillées et non travaillées).
            - Parce qu'il impose la mobilité interne dans un autre site de groupe à l'autre bout de la France. Si le salarié refuse, il sera licencié pour motif personnel.
            - Parce qu'il raccourcit les délais de saisine des juges, et limite le temps du préjudice subi (3 ans au lieu de 5 ans).
            - Parce qu'il reporte d'hypothétiques droits pour les salariés aux calendes grecques : des droits rechargeables qui seraient financés par la baisse du niveau d'indemnisation des demandeurs d'emploi et une complémentaire santé qui ne couvrira pas les salariés des entreprises de moins de 50 salariés.
            - Parce qu'il reprend le cahier revendicatif du patronat dont le MEDEF.
            - Parce qu'il remet en cause les garanties en cas de licenciement économique collectif ; la loi permettra à l'employeur de passer outre l'avis du CE, y compris de l'expertise comptable.
            Après la signature de trois syndicats (CFDT, CFTC et CFE-CGC), le 11 janvier 2013, avec le patronat, de l'Accord National Interpro (ANI).
            Le gouvernement a décidé de transformer cet ANI en loi. Il faut l'en empêcher. Il faut que cet ANI soit inutilisable.
            Pour cela, la mobilisation massive de TOUS les salariés est indispensable et possible : empêcher le gouvernement de faire adopter une loi patronale de régression sociale.


            TOUS EN GRÈVE ET EN MANIF LE 9 AVRIL !

            Partager cet article

            Repost 0
            Publié par Intersyndicale Isère - dans Politique
            commenter cet article

            commentaires

            Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -