Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Accueil du Site

 

Visiteurs du Blogcompteur de visites html

 

 

https://www.facebook.com/trovero2017

 

 

Recherche

Sassenage à la Une

            1 mai 2013 3 01 /05 /mai /2013 13:14

            manif1ermai.jpgCombien étions nous ? Sans conteste plusieurs milliers, alors que cette journée se situait dans une période de vacances scolaires.

            Le soleil nous aura accompagné dans cette longue marche partie de la Place de Verdun à 10H40 pour parvenir au jardin de ville vers 12H10.

            Une manifestation nettement plus imposante, alors que le gouvernement a imposé le vote bloqué sur l'ANI au Sénat et que les députés socialistes ont décidé de satisfaire pleinement les exigences du MEDEF et d'inscrire dans le marbre ce recul de civilisation qui conduira à la flexiprécarisation!

            Il y a un an, la manifestation du 1er mai était empreinte de ce souhait majoritaire d'en finir avec la politique de Nicolas Sarkozy et d'ouvir le chantier du changement.

            Hollande avait inscrit comme mot d'ordre "le changement c'est maintenant" en oubliant d'y rajouter l'adjectif PAS avant maintenant.

            La déception vis à vis de cette politique est grande, à la hauteur des espérances qui prévalaient un certain 6 mai 2012.

            Le MEDEF triomphant peut être pleinement satisfait des orientations prises avec l'accord national qui casse les fondements du code du travail, mais lorsque moins du quart des français se reconnaissent dans l'action gouvernementale, il n'y a pas de quoi pavoiser !

            Après ce 1er mai, la gauche de combat a rendez-vous le 5 mai prochain à la Bastille, puis le 16 juin pour des assises de la refondation sociale et démocratique.

            Le 14 mai prochain, au Sénat, les parlementaires de gauche peuvent se réveiller et rejeter majoritairement l'ANI, ouvrir enfin le champ d'une autre politique, mais pour cela, il faudrait que le gouvernement n'hésite pas à se dédire et révoque cette orientation néfaste écrite dans le seul souci de satisfaire les appétits du  patronat, osera t-il écrire le changement c'est maintenant ou bien se contentera t-il de dire le changement ce n'est pas maintenant !

            Partager cet article

            Repost 0
            Publié par faustin9 - dans Actualités
            commenter cet article

            commentaires

            Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -