Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Accueil du Site

 

Visiteurs du Blogcompteur de visites html

 

 

Recherche

Sassenage à la Une

            6 février 2017 1 06 /02 /février /2017 13:20

            Ce lundi 6 février 2017, à l'appel de la CGT, les salarié-e-s en lutte de la CAF et de la CPAM, se sont adressés aux usagers, avec un tract et une signature de pétition.

            La fédération de l'Isère du PCF, l'Association Départementale des Elus Communistes et Républicains ont appelé au soutien à cette initiative.

            Parmi les élu-e-s présents, j'ai noté la présence de la sénatrice communiste de l'Isère, Annie David, de la Présidente du groupe Communistes, Gauche Unie et Solidaire au Département de l'Isère, Sylvette Rochas et dès le démarrage de l'initiative, celle de Patrice Voir, Conseiller régional.

            Le titre du tract distribué s'intitulait: Debout tous ensemble

            Depuis 1997, les CPAM sont soumises à des Conventions d'Objectifs et de Gestion. C'est dans ce cadre que la Caisse Nationale de l'Assurance Maladie prend des décisions qui touchent à l'organisation et au fonctionnement de votre « Sécu », dont l'objectif est de FAIRE DES ECONOMIES AU DETRIMENT DE LA QUALITE DU SERVICE PUBLIC

            LES CONSEQUENCES POUR VOUS ASSURÉ-E-S :

            • Suppression de l'accueil sans RDV et mise en place d'un Espace Libre-Service Concrètement, vous devrez gérer vos demandes seul face aux bornes, et si vous souhaitez rencontrer un conseiller, il faudra prendre un RDV et revenir plus tard.
            • La Régionalisation de la Plateforme Téléphonique va entrainer plus d'appels mais avec le même effectif .... Il va devenir plus difficile de pouvoir joindre le 36 46. Et ce n'est peut-être qu'une étape avant que cela ne soit géré par une société privée, comme c'est déjà le cas pour la CAF.
            • Mutualisation des services en régional, voir en national. De plus en plus, vos dossiers ne sont plus gérés localement. Le suivi des dossiers devient donc compliqué, le traitement de vos réclamations et vos possibilités de contestations aussi.
            • Fermeture des accueils de proximité. En 2010, la CPAM de l'Isère comptait 17 centres répartis surtout le département... fin 2018 il n'en restera que 3; Beaucoup de permanences en zone rurale vont également fermer.

              Un Personnel de moins en moins nombreux. Depuis 2010 en Isère, plus de 200 départs à la retraite n'ont pas été remplacés. Pourtant le nombre de dossiers à traiter n'a pas diminué. Les délais de traitement s'allongent par manque de personnel, qui doit être avant tout productif au détriment d'une qualité de service.

              La CPAM est un des piliers de notre Protection Sociale, telle qu'elle a été imaginée par le Conseil National de la Résistance en 1945, pour permettre de compenser les inégalités sociales liées aux revenus et de faire face aux événements de la vie.

              On fait subir aux assurés des choix budgétaires qui ne pèsent pas autant sur les grands financiers, les hommes d'affaires qui envoient leur argent dans les paradis fiscaux.

              POUR PRESERVER NOS ACQUIS SOCIAUX,
              SOYONS TOUS ENSEMBLE POUR DIRE NON !
              UNISSONS-NOUS !

              LA SECU ET LA CAF SONT A NOUS,

              PAS A EUX !!!

             

            Partager cet article

            Repost 0
            Publié par Barrionuevo - dans Actualités
            commenter cet article

            commentaires

            Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -