Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Accueil du Site

 

Visiteurs du Blogcompteur de visites html

 

 

https://www.facebook.com/trovero2017

 

 

Recherche

Sassenage à la Une

            1 juillet 2016 5 01 /07 /juillet /2016 16:20

            Nous étions nombreux lors de la conférence de presse organisée jeudi 30 juin par les salarié-e-s d’Ecopla, après l’annonce du rejet de leur projet de reprise en Scop de l’entreprise.

            Beaucoup d’élu-e-s avaient tenu à être présent-e-s aux côtés des salarié-e-s du site mais également beaucoup de salarié-e-s d’autres sites, mobilisé-e-s par l’Union Locale CGT, beaucoup d’habitant-e-s de la vallée aussi, toutes et tous venus témoigner leur solidarité aux salarié-e-s d’Ecopla et exprimer leur incompréhension suite à la décision du juge commissaire. Incompréhension devant cette décision qui va à l’encontre de l’intérêt du territoire, des salarié-é-s et de leurs familles mais retient le seul intérêt des créanciers qui sont en réalité des créanciers publics : l’URSSAF, l’AGS. Incompréhension face à l’impossibilité de s'opposer à la mise en faillite de sites pourtant rentables.

            • Alors oui, je m’interroge sur la réelle volonté, pourtant affirmée lors de cette conférence par un grand nombre d'élu-e-s, de s'opposer à un système libéral aujourd'hui à l’œuvre à l'échelle mondiale.
            • Alors oui, je suis en colère face à des législations qui donnent tout pouvoir aux entreprises au détriment des salarié-e-s, pourtant créateurs et créatrices de richesse, des législations qui autorisent les collectivités à apporter des subventions publiques à certains grands groupes de « Higt tech » mais ne leur permettent pas de venir en soutien de l'industrie traditionnelle. Cela aussi, c’est incompréhensible !
            • Alors oui, je refuse cet état de fait et j’ai la volonté de faire changer la loi. C'est là le sens de mon combat politique, comme lors de la loi « anti-travail » au cours de laquelle avec les sénatrices et sénateurs de mon groupe nous nous sommes opposés à la mise en faillite artificielle de sites par les entreprises, nous nous sommes opposés aux licenciements boursiers et nous avons proposé des droits supplémentaires pour les salarié-e-s et leurs représentant-e-s.

            J'en appelle à la poursuite du soutien à ces salarié-e-s dont le combat est exemplaire, qui n'ont eu de cesse d'alerter toutes les collectivités et les pouvoirs publics, qui ont un savoir-faire, une compétence et une motivation à la hauteur de leur ambition pour mettre en œuvre leur projet !

            J'en appelle à la désobéissance pour que vive « Ecoplascop » !

            Annie David, Sénatrice de l'Isère

            Partager cet article

            Repost 0
            Publié par Annie David - dans Actualités
            commenter cet article

            commentaires

            Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -