Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Accueil du Site

 

Visiteurs du Blogcompteur de visites html

 

 

https://www.facebook.com/trovero2017

 

 

Recherche

Sassenage à la Une

            3 décembre 2015 4 03 /12 /décembre /2015 09:58

            En 2012, alors que toutes les composantes du Front de Gauche, dont la principale, le Parti communiste français, battaient le pavé pour obtenir le score le plus élevé à l'élection présidentielle, avec notre candidat commun de l'Humain d'abord: Jean-Luc Mélenchon, j'avais fait une suggestion à Elisa Martin, au cours d'un rassemblement à Echirolles.

             

            Etant donné qu'aux législatives de 2007, elle formait un tandem avec le député socialiste,rien ne l'empêchait de mentionner dans son soutien à la candidature de Renzo Sulli, pour le Front de Gauche aux élections législatives dans la 2ème circonscription de l'Isère, pour le scrutin de 2012, ce statut si particulier: être la suppléante sortante de ce territoire.

            Elle a refusé, arguant qu'elle avait été candidate du Parti socialite, ce que j'ai bien volontier admis !

            Dans ce cas, la démarche d'honnêteté valable en 2012, ne peut être balayée d'un revers de main.

            D'où mon coup de geule, cela d'autant plus que le seul document adressé à toutes les électrices et électeurs inscrits, c'est la Profession de foi des différentes listes !

            Je combats sans réserves, la droite et le FN.

            Mais voir dans une liste en concurrence, avec celle que je soutiens conduite par Cécile Cukierman, la mention avec Elisa Martin, non pas au titre de son mandat municipal ou de son appartenance politique, mais basée sur le fait qu'en 2010, elle était la Tête de liste Front de Gauche en Rhône-Alpes.

            Soyons clairs et respectueux des femmes et hommes communistes qui avaient accepté, à la suite d'un accord national entre les différentes composantes du Front de Gauche, que Madame Elisa Martin, du Parti de gauche soit sur la région Rhône-Alpes, la Tête de liste, alors qu'elles et ils forment, et de loin, la principale force de ce Front.

            D'ailleurs, la répartition des différentes candidatures de la liste régionale, Rhône-Alpes en 2010 a été à l'image de la diversité des composante de ce mouvement, et c'est ainsi qu'à l'issue du second tour, après fusion, 10 Conseillers régionaux Front de Gauche, dont 6 communistes,ont été élu.e.s.

            Le groupe Front de Gauche à la région Rhône-Alpes, compte aujourd'hui, 11 sortant.e.s, dont 7 communistes, plus Antoine Fatiga. 8 élu.e.s sur 11 soutiennent la liste l'Humain d'abord avec la gauche républicaine et sociale conduite par Cécile Cukierman.

            Notre ami, Antoine Fatiga est lui-même Tête de liste en Savoie.

            Ces procédés utilisés n'honorent pas la politique, pour ceux qui prétendent à une autre démarche. Mon coup de gueule ne pourra pas parvenir au plus de 5 millions d'électrices et électeurs d'Auvergne et de Rhône-Alpes, privés par ailleurs d'une expression dans les grands médias audio-visuels et qui ne peuvent entendre autre chose que les messages aseptisés des 4 dites "premières listes".

            En 2005, tous ces médias faisaient campagne pour le Oui au Traité Constitutionnel Européen, finalement à gauche et de façon globale, le peuple de France à dit Non à 55%.

             

            Partager cet article

            Repost 0
            Publié par Barrionuevo - dans Régionales
            commenter cet article

            commentaires

            Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -