Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Accueil du Site

 

Visiteurs du Blogcompteur de visites html

 

 

Recherche

Sassenage à la Une

            3 novembre 2015 2 03 /11 /novembre /2015 08:23

            J'ai reçu du syndicat FO de la Sémitag, l'information suivante:

            "Afin de faire taire les fausses rumeurs sur l’agression de ce weekend colporté par le Dauphiné et repris par d’autres, vous trouverez la version officielle relatée par le conducteur lui-même…  Nous lui souhaitons un bon rétablissement…"

            Communiqué de Presse du Syndicat FO SEMITAG


            Agression pistolet à la main d’un conducteur
            Sur la ligne C5, ce dimanche 1er novembre vers 1h05 du matin à l'arrêt Berriat, un homme monte dans le bus. Il passe sa soi-disant carte de transport qui apparemment se trouve dans sa veste.
            Le conducteur en constatant le non-fonctionnement de sa carte lui a simplement fait savoir qu’elle n'avait pas était prise en compte par l’appareil de contrôle.
            Toujours à Berriat et en mode régulation pour effectuer le dernier voyage de la ligne C5, l’individu est allé au fond du BUS sans aucune autre remarque de la part du conducteur. À ce moment, seule une dame était présente dans le bus.
            Après le départ du BUS, entre Berriat et Vallier Catane, l’individu agressif et violent s’est emporté parlant de sa sortie de prison et qu'il n'avait rien à perdre. Il s’est mis à taper sur tout ce qui se trouvait dans le BUS (sièges, baies vitrées etc…) en se dirigeant vers le conducteur.
            Le conducteur terrifié par ce comportement, a mis sa vitre anti-agression et enclenché un appel de détresse. L’individu a alors sorti une arme à feu et a chargé la culasse en menaçant le conducteur.
            L’homme a menacé le conducteur avec son arme en lui disant qu’il n’allait plus revoir ses enfants et qu’il allait le fumer. Arrivé à l’arrêt Vallier Catane, le conducteur a stoppé le BUS permettant à la passagère choquée de quitter expressément le BUS.
            Par chance pour le conducteur et la passagère qui se trouvaient à bord du BUS, l'individu s’est enfui sans mettre à exécution ses menaces de mort.
            Entre l'appel de détresse et l'arrivée de la police ou d’un représentant de la SEMITAG, environ 20 minutes se sont écoulées...
            Un dépôt de plainte a été effectué. Le conducteur choqué et après consultation a été mis en arrêt. Pour info, il semblerait que la vidéo embarquée était HS. Aucun relevé vidéo n’a pu être effectué.
            Sur le délai d’intervention des forces de l’ordre et de l’assistance portée par la SEMITAG, il n’est pas acceptable qu’un agent SEMITAG soit obligé d’attendre plus de 20 minutes qu’une assistance lui soit portée. Avec en prime, une vidéo embarquée inexploitable.
            Afin d’éclaircir les faits de cet évènement et d’obtenir des garanties pour l’avenir, nous demandons à la Direction SEMITAG, la tenue d'un CHSCT extraordinaire.
            Le 02 novembre 2015

            Fernando MARTINS et Georges GARCIA

            Partager cet article

            Repost 0
            Publié par Fernando MARTINS et Georges GARCIA - dans Actualités
            commenter cet article

            commentaires

            Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -