Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Accueil du Site

 

Visiteurs du Blogcompteur de visites html

 

 

https://www.facebook.com/trovero2017

 

 

Recherche

Sassenage à la Une

            2 novembre 2015 1 02 /11 /novembre /2015 14:55

            Par Edouard.

            Notre groupe d'observateurs des élections s'est scindé en deux.
            Les Isérois sont partis de DERSIM (Tuncelli) en car pour ELAZIG et le trio restant est resté à DERSIM. La police a vite empêché le trio de poursuivre sa mission.

            Nous avons fait notre travail dans une quinzaine de bureaux d'ELAZIG où nous avons constaté que tout se passait bien en dehors de quelques infractions (signes de propagande des assesseurs et observateurs AKP, présence policière dans un bureau de vote).
            Nous avons été ennuyés à plusieurs reprises par un policier qui nous suivait et a fini par nous conseiller vivement d'interrompre notre mission.
            Pour éviter d'être interrompus, nous n'avons pas signalé le nom de notre association (le mot KURDE est proscrit) et fait valoir le soutien de l'initiative citoyenne par le maire de Fontaine.
            Nous avons passé outre les demandes expresses de suspendre nos observations et poursuivi les visites pour terminer par le dépouillement dans un bureau de vote.

            Dans la soirée nous apprenions que des observateurs européens ont été mis en garde à vue. Les observateurs turques qui opéraient à ELAZIG au nom d'Amnesty International et de la LDH ont été ennuyés par la police.

            Le climat parmi les démocrates était tendu : un militant a été trouvé mort dans la nuit de dimanche à lundi, "suicidé". A DERSIM le climat était très affecté par la mort d'un résistant kurde tué par l'armée (plus un blessé et deux prisonniers), dans la nuit de dimanche à lundi.
            La veille nous étions au cimetière de DERSIM où de nombreux morts sont enterrés depuis des mois et des mois. La soirée électorale que nous avons passée au siège du parti HDP (nombreux militants présents) était lourde. Le calcul fait par ERDOGAN pour effacer les résultats de juin a été payant.

            Ci-dessous, le communiqué du PCF

            Pour parvenir à ses fins et obtenir coûte que coûte une majorité, le président turc Erdogan, usant de tous les moyens de l’Etat à sa disposition, a déployé toute une ingénierie électorale (clientélisme, violence, fraudes) après avoir plongé son pays dans le chaos en relançant notamment la guerre contre le peuple kurde. Le HDP dont des milliers de militants et responsables ont été arrêtés, menacés et harcelés a été empêché de mener sa campagne électorale librement. Dans ces conditions, l’AKP parvient à son objectif en absorbant une partie des voix de l’extrême droite du MHP. Ces résultats sont ceux de la terreur.

            La tactique d'Erdogan ne réussit pourtant pas à briser le HDP qui dépasse à nouveau la barre des 10% et obtiendrait 59 députés. Ce résultat n’invalide en rien le tournant qu’a représenté le scrutin du 7 juin.

            Le HDP demeure la force de l’espoir porteuse d’avenir sur laquelle le peuple turc pourra compter. Pour autant, l’avenir de la Turquie s’annonce sombre. Pour faire face à la tyrannie, les peuples de Turquie et le HDP vont avoir besoin de soutien et de solidarité. Ils peuvent compter sur le Parti communiste français.

            Partager cet article

            Repost 0
            Publié par Barrionuevo - dans Actualités
            commenter cet article

            commentaires

            Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -