Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Accueil du Site

 

Visiteurs du Blogcompteur de visites html

 

 

https://www.facebook.com/trovero2017

 

 

Recherche

Sassenage à la Une

            11 novembre 2015 3 11 /11 /novembre /2015 18:05

            Dans toute la France,

            A l’appel de la  CGT, FO, FSU, UNRPA, LSR:

            Rappelons nos revendications

            au patronat, au gouvernement

            MANIFESTATION DES RETRAITES

                      MARDI 24 novembre 2015 

            à GRENOBLE

            Rassemblement Place André Malraux

            à 15 h

            Après les différentes journées de mobilisation des retraités les 3 juin, 23 septembre, 1er et 8 octobre l’heure est au renforcement de la mobilisation si nous voulons faire céder gouvernement et patronat.

            Le 1er octobre 2015, les 8 organisations syndicales à l’origine de la pétition nationale pour la revalorisation des retraites ont remis à l’Elysée les 100 000 signatures recueillies pendant l’été.

            Le conseiller du Président de la République avait dit entendre les revendications des retraités. Mais qu’en est-il en vérité ?

            Le gouvernement annonce en tout et pour tout une augmentation de 0,1% des retraites au 1er Octobre. Une misère ! Une provocation ! Un défi !

            • 0,1 % d’augmentation pour une retraite de 1000 €uros c’est 1 €uro de plus par mois
            • 0,1 % d’augmentation pour une pension de 600 €uros c’est 0,60 €uros même pas le prix d’une baguette de pain.

            Quel mépris ! Alors que depuis avril 2013 les retraités font déjà les frais du blocage des pensions et retraites, ils subissent de plein fouet les hausses d’impôts, la suppression d’exonérations etc.

            En plus de la baisse régulière due à l’arnaque de l’indexation des retraites sur les prix.

            En effet comme chacun le calcule l’indice des prix ne représente pas les dépenses de la vie quotidienne, il prend en compte des éléments qui ne correspondent plus à rien !

            Les factures de gaz, d’électricité, des produits alimentaires, des assurances, du logement sont bien supérieures à 0,1%.

            Cette politique d’austérité a de graves conséquences, le taux de pauvreté chez les retraités est passé de 7,7% en 2012 à 7,9% en 2013 cela représente plus d’un million de personnes, les Centres Communaux d’Action Sociale déclarent une forte augmentation des retraités qui les sollicitent, plus de 2,7 millions de retraités ont moins 600 €uros.

            On ne peut pas laisser faire.

            La France est un pays riche, l’argent existe pour satisfaire les besoins, pour relancer l’économie et vivre mieux !

            Les cadeaux faits principalement aux grandes entreprises, exonérations sociales et fiscales représentent plus de 200 milliards d’€uros. En 2014 les actionnaires des entreprises du CAC 40 ont perçu 56 milliards d’€uros. La fraude fiscale représente près de 80 milliards. Les raisons de la maladie de notre pays doivent être connues c’est le COÛT du CAPITAL.

            Une autre répartition des richesses permettrait de bien vivre sa vie au travail et sa retraite.

            Souvenons que dans son rapport de juin 2015 le Conseil d’Orientation des retraites révélait que le besoin de financement des retraites fin 2013 représentait 0,4% du PIB alors que le CICE en représente 10%. Il n’est pas étonnant que le MEDEF trouve dans cette politique de rigueur du gouvernement un encouragement à porter de nouveaux coups aux retraités. C’est notamment vrai avec cet accord honteux sur les retraites complémentaires.

            16,7 millions de retraites c’est une force sociale considérable capable d’imposer la satisfaction des revendications.

            Le 2 novembre, le gouvernement a dû revoir l’imposition sur les impôts locaux des Retraités aux petits revenus que la CGT ne cessait pas d’exiger.

            Les 100.000 cartes déposées le 1er octobre dernier et le mécontentement qui grandit ont pesé dans cette décision.

            Alors le 24 novembre soyons nombreuses et nombreux à répondre à l’appel unitaire des 8 organisations de retraités pour :

            • -Une véritable revalorisation des retraites au 1er janvier et l’abrogation des mesures fiscales régressives contre les retraités.
            • L’augmentation des pensions directes et de réversion pour les femmes et les hommes, l’amélioration du pouvoir d’achat des retraités, et aucune pension inférieure au SMIC pour une carrière complète.
            • Le retour à une revalorisation annuelle des pensions au 1er janvier de l’année prenant en compte l’évolution des salaires.
            • La mise en œuvre au 1er janvier 2016 d’une loi sur l’adaptation de la société au vieillissement avec la prise en charge de la perte d’autonomie par la sécurité sociale.
            • Le développement et le renforcement des services publics indispensables à une vie digne, en particulier dans le domaine de la santé.
            • Annulation de l’accord ARRCO/AGIRC

            Partager cet article

            Repost 0
            Publié par CGT Retraités - dans Actualités
            commenter cet article

            commentaires

            Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -