Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Accueil du Site

 

Visiteurs du Blogcompteur de visites html

 

 

https://www.facebook.com/trovero2017

 

 

Recherche

Sassenage à la Une

            24 octobre 2015 6 24 /10 /octobre /2015 08:35

            A la demande du collectif Front de gauche Isère contre la privatisation des barrages hydroélectriques, ci-dessous un article publié par le journal l'Humanité

            Une mise en demeure de l’Europe interdirait à EDF de reprendre 
les concessions des barrages hydrauliques. La CGT voit rouge.

            «Ils ont réussi à abattre GDF, aujourd’hui, ils s’attaquent à EDF ». Marie-Claire Cailletaud, porte-parole de la CGT mines énergie, ne décolère pas. Et c’est une mise en demeure adressée par Bruxelles à la France, il y a une dizaine de jours, qui a mis le feu aux poudres. EDF n’aurait plus l’autorisation de se porter candidate à la reprise d’une concession de barrages hydrauliques. Pour comprendre l’affaire, il faut, selon la CGT, remonter en 2012, au moment où François Hollande, tout juste élu, se rend devant la Commission européenne pour « négocier le déficit du pays en échange de trois engagements dont celui d’ouvrir à la concurrence les concessions hydrauliques ». À l’époque, la CGT avait déjà vivement dénoncé ce nouveau coup porté au service public de l’énergie. Rappelons que les barrages hydrauliques produisent 16 % de l’électricité du pays, soit la quasi-totalité de la production nationale d’énergies renouvelables. « La loi de transition énergétique a repris cette idée, prévoyant la création de sociétés d’économie mixte ouvertes aux collectivités territoriales et aux entreprises privées », explique Marie-Claire Cailletaud, qui précisait il y a quelques mois à l’Humanité que « dans les faits, ces collectivités qui sont  déjà exsangues finiront, sous la pression, par céder leurs parts au privé ». Ségolène Royal, en revanche, y voit une aubaine pour le service public, allant même jusqu’à assurer que ces « sociétés d’économie mixte permettront de renforcer le contrôle public sur ce patrimoine commun des Français, que les élus montagnards qualifient parfois 
de “château-d’eau de la nation” ».

            Hier, le Conseil supérieur de l’énergie examinait les décrets relatifs à l’ouverture à la concurrence des concessions hydrauliques. Mais la mise en demeure de la Commission européenne, en écartant l’entreprise publique « qui exploite 80 % des ouvrages », menace directement le service public de l’énergie. La CGT dénonce les dangers d’une « mise en péril de l’équilibre du réseau, d’une augmentation des prix, d’une désoptimisation, ainsi que des menaces sur le statut des personnels ».

            Pour Marie-Claire Cailletaud, l’objectif poursuivi par Bruxelles est clair : « La Commission européenne veut abattre le modèle public d’EDF, c’est une obsession. Le service public de l’énergie est attaqué de toutes parts, et cette mise en demeure s’ajoute à la fin des tarifs réglementés de l’énergie qui devrait entrer en vigueur au 1er janvier prochain. »

            Bruxelles entend faire éclater toutes les entreprises publiques

            Dans la droite ligne de l’ouverture à la concurrence du rail, Bruxelles entend faire éclater toutes les entreprises publiques historiques. La fédération CGT mines énergies, elle, ne compte pas en rester là. « Pour l’instant, nous ne connaissons pas les termes exacts de la mise en demeure adressée à la France par Bruxelles, mais notre travail désormais est d’alerter au maximum des dangers qui pèsent sur le service public », poursuit Marie-Claire Cailletaud. Pour 
la CGT, le gouvernement, en s’employant à suivre scrupuleusement les recommandations libérales de la Commission européenne s’enferme dans une contradiction révélatrice. Car « on ne peut, d’un côté, réclamer une France exemplaire à l’heure de la COP21, et sacrifier tous les outils qui participent à la réponse à construire », conclut le syndicat.

            Partager cet article

            Repost 0
            Publié par Journal l'Humanité - dans Actualités
            commenter cet article

            commentaires

            Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -