Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Accueil du Site

 

Visiteurs du Blogcompteur de visites html

 

 

Recherche

Sassenage à la Une

            5 avril 2015 7 05 /04 /avril /2015 19:43

            La France doit agir pour libération immédiate de la députée palestinienne Khalida Jarrar !

            Interdite de voyager en dehors de la Palestine occupée depuis presque 20 ans, Khalida Jarrar députée et dirigeante du Front Populaire pour la Libération de la Palestine (FPLP) et avocate palestinienne spécialisée dans la défense des prisonniers palestiniens au sein du réseau Addameer, avait refusé d'obéir aux dernières injonctions de l'armée d'occupation qui depuis septembre 2014 voulait l'exiler de Ramallah au motif de « mise en danger de la région ».

            Dans la nuit du 1er au 2 avril à Ramallah, en zone A pourtant sous contrôle exclusif palestinien, soixante militaires israéliens sont venus l’arrêter en faisant irruption chez elle.

            C'est le vécu au quotidien des Palestiniens sous l'arbitraire de l'occupant israélien. On se souvient de l'assassinat du ministre Ziad Abu Ein le 10 décembre 2014 lors d'une manifestation pacifiste ou encore, il y a quelques jours, de l'interdiction de circuler signifiée à Salah Hamouri.

            Aujourd'hui une trentaine de députés palestiniens dont Marwan Barghouthi sont encore dans les prisons israéliennes. Certains sont en détention administrative sans procès. 6 000 Palestiniens parmi lesquels 169 enfants (dont 13 de moins de 16 ans) sont ainsi détenus de façon arbitraire.

            Cette situation intolérable est contraire aux droits de l'homme les plus élémentaires et ne suscite aucune réaction des États alors qu'elle devrait suspendre de fait tout accord de coopération avec l'Union européenne par exemple.

            Le Parti communiste français demande solennellement au gouvernement français d'exiger la libération immédiate de Khalida Jarrar et de tous les prisonniers politiques palestiniens.

            Alors que débute, le 5 avril, la semaine internationale des prisonniers politiques, le PCF se mobilise pour la libération de tout les prisonniers politiques palestiniens et le respect du droit international. Le PCF appelle à multiplier les initiatives dans tout le pays, particulièrement le 17 avril, journée internationale des prisonniers politiques

            Partager cet article

            Repost 0

            commentaires

            Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -