Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Accueil du Site

 

Visiteurs du Blogcompteur de visites html

 

 

Recherche

Sassenage à la Une

            17 mars 2015 2 17 /03 /mars /2015 09:25

            Dans l'édition du Dauphiné LIbéré de ce 17 mars consacrée au canton Fontaine-Seyssinet, il est écrit: " L’électeur de Fontaine Seyssinet a surtout devant lui une certaine cohérence au niveau des choix de couleurs politiques, contrairement aux voisins de Fontaine Vercors, où la gauche se divise en trois binômes."
            Hier, au cours d'un interview réalisé par France Bleu Isère et qui sera diffusé mercredi, nous avons eu droit au même type d'affirmation !

            Rappelons l'histoire: de 1945 à 1985, l'ancien canton de Sassenage a eu 3 conseillers généraux communistes: Julien Touche, Léon Pinel et Louis Maisonnat, ensuite lorsque Fontaine a été coupée en deux pour former le canton Fontaine-Sassenage, c'est notre ami Yannick Boulard, maire communiste de Fontaine qui a été le premier Conseiller général de ce nouveau canton jusqu'en 1992.

            A chaque échéance, il y a toujours eu des candidats communistes, ce qui n'a empêché en rien, l'élection de conseillers généraux de gauche sur le canton.

            Sur la commune qui compte le plus d'électeurs: Sassenage, la gauche est partie unie aux élections municipales de 2014, malgré cette union, elle a réalisé moins de 40% des suffrages exprimés et un écart de 1 100 voix, alors que depuis 1983, le scrutin se sera joué à quelques suffrages. De plus, deux communes du plateau: Lans en Vercors et Autrans sont passés à droite. Ce qui a représenté sur ce territoire, une sanction forte contre l'action gouvernementale.

            Après ces résultats calamiteux, le Président de la République aurait du tenir compte du message que le peuple de gauche lui a adressé. Non, il a fait le choix de la continuité dans la mise en oeuvre d'une politique s'identifiant à celle de Nicolas Sarkozy.

            Dans le canton Fontaine-Vercors, le binôme Michel Barrionuevo & Muriel Chaffard, c'est la cohérence qui est de mise, avec la possibilité offerte aux électrices et aux électeurs de pouvoir choisir la gauche qui ne se renie pas, qui défend des valeurs de résistance et de progrès pour en finir avec l'austérité.

            Pour faire gagner la gauche qui ne se résigne pas, le 22 mars, il importe d'aller voter, de voter pour qualifier le binôme Michel Barrionuevo & Muriel Chaffard, ce sera le meilleur rempart pour l'emporter face à la droite, le 29 mars sur ce canton de Fontaine-Vercors.

            Partager cet article

            Repost 0
            Publié par Barrionuevo
            commenter cet article

            commentaires

            Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -