Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Accueil du Site

 

Visiteurs du Blogcompteur de visites html

 

 

Recherche

Sassenage à la Une

            9 mars 2015 1 09 /03 /mars /2015 11:03

            De 1985 à 2015 : la journée internationale des femmes à Sassenage :

            La toute 1ère distribution de fleurs au personnel féminin pour honorer la lutte féminine du 8 mars, a été effectuée devant la Mairie de Sassenage à l’occasion de la 1ère élection sur le nouveau canton Fontaine/Sassenage, le candidat était alors Yannick Boulard, en 1985.

            L’année suivante, le 8 mars était un samedi, et suite à de gentilles « remontrances » Michel Barrionuevo a fait une promesse en tant qu’élu, d’offrir chaque année une fleur, si ce n’est pas le jour même, ce serait la veille ou le lendemain du week-end.

            Pour cette 30ème édition, la même similitude se joue, avec la fusion de 2 cantons qui transforme le territoire et nomme cette nouvelle étendue « Fontaine-Vercors » . En même temps que les fleurs, voici les éléments du tract diffusé:

            8 mars : journée internationale des femmes

            Les femmes sont les premières concernées par la croissance du chômage et du sous-emploi.

            Michel BARRIONUEVO

            Muriel CHAFFARD

            candidat-e-s présenté-e-s par le Parti communiste français membre du front de gauche, sont heureux de vous faire partager une partie de leur programme : appel constant à la lutte pour les droits des femmes, car rien de beau et de durable ne peut voir le jour, sans l’engagement de femmes et d’hommes qui résistent et se battent pour faire progresser la société.

            Le fameux calendrier des réformes qui sont imposées, découle de directives européennes, pour façonner l’Europe selon le critère de la concurrence libre et non faussée, ce qui en clair signifie d’imposer l’austérité, les sacrifices et les privations.

            Ces politiques de droite, quel que soit le chef d’orchestre, nous mènent dans le mur, comme cela s’est passé en Grèce, en Espagne, dans d’autres pays !

            Ce mur, c’est le mur de l’argent, où d’un côté une poignée de privilégiés s’enrichissent à outrance, tandis que l’essentiel du peuple est appelé à se serrer la ceinture.

            Une véritable politique de gauche exige tout autre chose.. Et c’est possible !

            Entre 2010 et 2013, les entreprises ont bénéficié d’une exonération de 294 milliards d’euros et la fraude fiscale est de 60 à 80 milliards d’euros par an.

            En contrepartie, le patronat devait créer des emplois et promouvoir l’égalité professionnelle femmes/hommes, où en sommes-nous ?

            Il faut une autre utilisation de l’argent.

            La loi Macron s’inscrit dans le droit fil de l’austérité.

            L'austérité présentée comme inévitable et la dette comme une fatalité, sont des prétextes pour remettre en cause les systèmes de santé publics (fermeture de maternités, de centre IVG,...) l'école publique manque d'enseignants, le logement social n'a plus de ressources et la protection sociale s’amenuise.

            Les services publics dont les femmes sont les premières utilisatrices, n’échappent pas à cette régression.

            •  l'extension du travail du dimanche et en soirée (de 21h à minuit), est en première ligne dans le commerce, mais il risque de s'imposer à d'autres activités : garde d'enfants, transports, personnel d'entretien des grandes surfaces.

            Travailler le dimanche et/ou de nuit implique une vie à contretemps de la vie sociale, de la vie familiale. Elle oblige à trouver des moyens de garde pour les parents isolés. Elle entraîne aussi des difficultés de transports en commun et des temps allongés.

            Même si c'est sensé être basé sur le volontariat, a-t-on vraiment le choix quand on a un poste à temps partiel, dont 83 % sont occupés par des femmes, et/ou quand on gagne un bas salaire, ce qui est le cas de 24 % des femmes salariées.

            •  Des visites médicales « moins nombreuses » et le contournement de la médecine du travail. Par l'abrogation d'un alinéa de l'Article 2064 du Code Civil, les contrats de travail échapperont au Code du Travail. Ils seront donc considérés comme de simples accords entre deux personnes, porte ouverte à tous les abus.

            Partager cet article

            Repost 0
            Publié par Barrionuevo - dans Sassenage - Objectifs
            commenter cet article

            commentaires

            Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -