Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Accueil du Site

 

Visiteurs du Blogcompteur de visites html

 

 

Recherche

Sassenage à la Une

            6 décembre 2014 6 06 /12 /décembre /2014 11:35

            A la demande du groupe CRC, une commission d’enquête pour faire la lumière sur le crédit d’impôt recherche 

            Le Crédit d’Impôt Recherche (CIR) est devenu l’une des plus importantes niches fiscales françaises bénéficiant aux entreprises privées, atteignant 6 milliards d’euros en 2015.

            Dans le même temps, la recherche et l’enseignement supérieur publics détiennent, eux, le triste record du taux maximum de précarité dans la fonction publique, avec plus de 70 000 précaires, dans un contexte budgétaire en berne.

            Pourtant, l’efficacité du CIR, loin d’être démontré, est remise en cause par la Cour des comptes en 2013. Le CIR bénéficie en effet à des entreprises qui, telle Sanofi, 1ère entreprise française et 9ème mondiale par son budget recherche et développement, suppriment des effectifs de Recherche et Développement et ferment des centres de recherche en France, malgré leur excellente santé économique.

            En l’absence de contrôle effectif et d’évaluation sur les retombées du CIR, le groupe CRC propose qu’une commission d’enquête s’empare désormais de cette mission de contrôle. Il pourra ainsi examiner les modalités réelles de contrôle de l’attribution et de l’utilisation du CIR, sachant que les services déconcentrés de l’administration fiscale ont perdu 45 000 emplois entre 2002 et 2015, soit 30% des effectifs. Il entend également s’assurer que ces 6 milliards bénéficient bien au développement de la recherche et participent à la création d’emplois dans ce secteur, et ne contribuent pas à externaliser les coûts sur les pouvoirs publics afin d’accroître les profits.

            Enfin, le groupe CRC entend contrôler que le CIR ne soit pas détourné pour devenir un simple outil d’optimisation fiscale, déconnecté des objectifs de recherche, comme semble le suggérer le développement de cabinets de conseils en optimisation fiscale dédiés à cette niche fiscale.

            Partager cet article

            Repost 0

            commentaires

            Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -