Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Accueil du Site

 

Visiteurs du Blogcompteur de visites html

 

 

https://www.facebook.com/trovero2017

 

 

Recherche

Sassenage à la Une

            25 novembre 2014 2 25 /11 /novembre /2014 09:05

            L’assemblée générale des élus de l’ADECR 38 (Association Départementale des Elu-e-s Communistes et Républicains de l’Isère), s’est tenue à Crolles le 21 novembre 2014.

            À l’ordre du jour, la préparation du 17ème Congrès de l’ANECR qui aura lieu du 5 au 7 décembre à Vitry dans un contexte politique lourd avec la réforme territoriale.

            Patrice Voir, Président de l’ADECR 38, rappela l’immense chantier ouvert par la consultation des élu-e-s par le Sénat, une démarche démocratique vite enterrée. Manuel Valls, n’a qu’un seul critère répondre aux injonctions de l’Union européenne, avec pour seul avenir le couple Régions-Métropoles et en finir avec les coopérations librement consenties, la population minimale des intercommunalités étant fixée à 20 000 habitants. Une politique qui a comme toile de fond d’imposer l’austérité !

            La discussion relevait les interrogations sur les compétences de la Métro concernant l’eau, le SIerg fournit de l’eau à des communes qui ne font pas partie de la métropole, quel avenir pour ce syndicat ?

            Les batailles pour la défense du service public, comme celui de la Poste, avec le collectif de défense qui s’est adressé aux 130 maires des communes disposant d’un bureau, pour l’instant 21 d’entre eux ont signé l’appel. Le 29 novembreà 11H, aux Abrets un rassemblement est programmé contre les pressions et les chantages permanents de la Poste vis-à-vis des communes.

            Autre point fort de notre débat : la réforme territoriale alors que nous sommes à 4 mois des élections départementales des 22 et 29 mars prochain.

            Nous serons incisifs sur cette question des transferts de compétences entre les départements et les régions, les départements et les intercommunalités.

            Les communes en 1789 et les départements en 1790 sont issus de la révolution française pour que la démocratie s’exerce au plus près des citoyennes et des citoyens.

            Nous sommes favorables au maintien des compétences générales par les départements, par exemple, la compétence sociale c’est à la fois l’aide aux personnes âgées, l’aide sociale à l’enfance, les personnes handicapées ; rattacher les collèges aux régions, avec moins d’élus, ils et elles ne pourront plus siéger de partout ; c’est l’ARS (agence régionale de santé) qui dictera sa politique dans les territoires en éloignant les élus des choix de proximité.

            L’argument du mille-feuille est ridicule, les raisons liées à cette réforme territoriale sont liées aux choix de société et à la marche forcée vers la libéralisation.

            Autre exemple, le démantèlement des réseaux de transport qui ne sont pas dans les compétences des départements.

            Les régions vont devenir des colosses aux pieds d’argile, le fond étant de détruire la démocratie de proximité.

            À ce propos, le désengagement vis-à-vis de la culture est significatif, par exemple, la MC2 est passé d’un subventionnement de 26 millions d’euros à 18 millions d’euros, le prétexte invoqué est le soutien au rural, mais au final, le financement vis-à-vis du rural a été maintenu et il y a une baisse notable vis-à-vis de l’urbain. Avant de transférer la compétence à la Métro, il faut faire baisser les budgets, ce qui est vrai pour la culture, l’est également pour les transports.

            Partager cet article

            Repost 0
            Publié par Barrionuevo - dans Actualités
            commenter cet article

            commentaires

            Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -