Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Accueil du Site

 

Visiteurs du Blogcompteur de visites html

 

 

Recherche

Sassenage à la Une

            6 novembre 2014 4 06 /11 /novembre /2014 12:01

            tribuneLa conférence-débat du 5 novembre 2014 organisée par la section PCF de Fontaine rive gauche du Drac, dans le cadre du 70 ème anniversaire de la Libération, sur le thème l'apport des ministres communistes Ambroise Croizat, Marcel Paul, avec la participation de Michel Etiévent a été un succès.

            D'emblée Michel Etiévent nous a décrit la trajectoire de ces deux hommes exceptionnels, de leurs naissances à leurs prises de responsabilités au sein de la CGTU, du PCF, au Front populaire jusqu'à la libération où ils seront ministres.

            Ambroise Croizat avait de qui tenir avec son père Antoine, militant engagé à la SFIO et à la CGT en 1906 dans la vallée de la Tarentaise, à 13 ans, il est aide ajusteur; Marcel Paul est un enfant abandonné né sur un banc, il sera valet de ferme dormant dans l'étable à 14 ans, lui aussi s'engage à la SFIO.

            En 1920, ils choisissent de rejoindre le Parti communiste, nous allons les retrouver en 1922 à Marseille où les jeunes communistes se battent sur 2 thèmes anti-colonialistes, la Syrie et le Rif au Maroc, en 1924, Ambroise Croizat est secrétaite national de la CGTU métaux et Marcel Paul à l'éclairage.

            De 1927 à 1934, ils partent faire un tour de France avec l'objectif d'unir la classe ouvrière ce qui débouchera par la gauche au pouvoir et le Front populaire le 3 mai 1936, avec les premiers conquis sociaux: les 40H en juin 36 à la place de 72H avec maintien du salaire, les 15 premiers jours jours de congés payés, les conventions collectives.

            Le Front populaire ne va pas durer très longtemps, Blum refuse de soutenir la République en Espagne, Daladier en 1938 revient sur tous les acquis, 40 000 militants de la CGT sont licenciés et sont placés sur listes noires auprès des sous traitants, c'est la haine sociale qui prend le pas !

            salle1939 est une année encore plus terrible, après le pacte germano-soviétique, le PCF est dissous, Croizat avec les 35 autres députés crée le Groupe ouvrier et paysan, les députés communistes son emprisonnés, Croizat est interné à Fort Nicolas à Marseille, avec boulets aux pieds puis transféré au bagne d'Alger, Marcel Paul qui est Conseiller municipal de Paris et à qui l'on doit les premières crèches, les secours d'urgence est lui mobilisé dans un bataillon disciplinaire, en Bretagne il mettra en place la base sociale des FTP., début de la résistance primaire, en 1941 il sera déporté à Buchenwald.

            Le 27 mai 1943, 19 jeunes mettent sur pied le programme du CNR, avec 2 missions: unifier la résistance pour libérer le pays, donner à la France le visage de la dignité.

            Ambroise Croizat et Marcel Paul sont nommés Ministres dans le premier gouvernement du Général De Gaulle.

            En 8 mois, de novembre 1945 à juin 1946, dans un pays ruiné, l'apport d'Ambroise Croizat à la France est considérable: la Sécurité sociale, la retraite, les Comités d'entreprises, le statut de la fonction Publique avec Maurice Thorez, la reconnaissance des maladies professionnelles, le statut d'EDF avec Marcel Paul, etc...

            Le Droit à la santé, comme le droit au travail était inscrit dans la Constitution du 24 juin 1793 dite Déclaration des droits de l'homme et du citoyen, il a fallu attendre le programme du CNR pour que ce droit voit le jour sous l'impulsion de Ministres communistes.

            Cela a été possible parce que le Parti communiste avec 29% des voix était le premier parti politique en France que la CGT comptait 6 millions d'adhérents.

            138 caisses de Sécurité sociale ont été créées sur la base de l'unicité, de l'universalité, de la solidarité et de la démocratie (3/4 de représentants des salariés, 1/4 de représentants du patronat).

            Cet apport, l'exemple qu'il représentait n'a pas duré, en 1947, avec le plan Marchall et l'éviction des communistes du gouvernement allait mettre à mal ces avancées historiques.

            Ces règles sont d'une modernité brulante, l'homme au cœur des choix politiques. La capacité de ces hommes a été de faire le lien entre économie et statut social

            Partager cet article

            Repost 0
            Publié par Barrionuevo - dans Politique
            commenter cet article

            commentaires

            Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -