Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Accueil du Site

 

Visiteurs du Blogcompteur de visites html

 

 

Recherche

Sassenage à la Une

            16 octobre 2014 4 16 /10 /octobre /2014 15:31

            L'intervention en fin de manifestation du 16 octobre 2014 à Grenoble:

            Salariées, privés d’emplois, retraités,

            LA SECU NOUS APPARTIENT !

            Battons nous pour la garder !

            Nous étions plus de 1 000 ce matin à Grenoble, 400 à Roussillon, 250 à Bourgoin. Cet après-midi à Vienne aura lieu également une manif à 14h30 au champ de Mars

            En ce jour de mobilisation, rappelons nous du Conseil National de la Résistance, du combat des ces hommes politiques, de ces syndicalistes qui en 44, la Gestapo aux fesses, dans une France ravagée, ont réussit à créer notre sécurité sociale pour le bien de tous !!! Prolongeons l’effort, continuons d’y croire, luttons !

            Rappeler vous ; L’ordonnance de 45 stipulait « la sécurité sociale est la garantie donnée à chacun et qu’en toutes circonstances il disposera des moyens nécessaires pour assurer sa subsistance et celle de sa famille dans des conditions décentes. Trouvant sa justification dans un souci élémentaire de justice sociale, elle répond à la préoccupation de débarrasser les travailleurs de l’incertitude du lendemain … »

            La protection sociale tend à couvrir les événements qui peuvent survenir au cours de la vie et affecter l’existence des personnes. La couverture de ces risques sociaux a donc pour but de garantir la Sécurité économique des individus au moyen de diverses prestations. La protection sociale est un ensemble de dispositifs qui s’appuient sur la redistribution des revenus sur la base des valeurs de solidarité (les bien-portants paient pour les malades, les actifs pour les retraites, le salaire socialisé permet que chacun cotise selon ses moyens mais reçoivent en fonction de ses besoins), de justice sociale et de respect de la dignité humaine.

            La SÉCU, elle est à nous !

            Mais, dès les 1ers lendemains de la guerre, le patronat, s’est fixé comme objectif de « défaire méthodiquement le programme du CNR ». (Citation de Kessler, éminence grise du MEDEF ») ET NOUS Y SOMMES !

            Aujourd’hui, en 2014 après de trop nombreuses attaques contre ce système si bien pensé, et tellement démocratique,  nous devons donc nous battre pour le reconquérir.

            Le pacte dit « de responsabilité » prévoit 21 milliards de coupes dans les dépenses de protection sociale. Le gouvernement va exonérer les patrons de 100% de leurs cotisations « famille » soit 35 milliards d’€, conduisant à de nouvelles attaques contre la branche famille et l’universalité de la politique familiale française.

            Il est révoltant de constater que c’est désormais sous un gouvernement qui se disait socialiste mais n’est plus que libéral, que le souhait des patrons est exhaussé….

             SANS AUCUN ENGAGEMENT EN MATIERE DE CREATION D’EMPLOI ni contre partie quelconque !!!! C’est une honte !

            La CGT veut gagner une sécurité sociale de haut niveau, basé sur les richesses créées par le travail et de nouvelles ressources! Nous sommes matraqués depuis des années par la désinformation de masse, diffusée par des médias à la botte des puissants pour défendre leurs propres intérêts. Ne soyons sommes pas dupes !

            • Des ressources financières il y en a : les dividendes sont encore à la hausse : 43 milliards d’euros versés aux actionnaires du cac 40 pour la seule année 2013 !
            • Le trou de la sécu : un mythe pour nous endormir et ne plus croire que c’est possible !

            : La cour des comptes estime que la fraude aux cotisations sociales pourrait avoir atteint 20 à 25 milliards d’euros en 2012. Nous rappelons que 100 % de ces fraudes sont imputées aux employeurs (travail dissimulé, heures supplémentaires non payées, abus de contrats précaires…).

             

            Alors que l’accès aux soins ne cesse de se dégrader,  l’hôpital public où plus de 20 000 emplois ont déjà été supprimés va être encore saigné ! Sans parler de la dégradation des conditions de travail pour les salariés !

             

            De nouvelles économies vont encore être supportées par les usagers, ce sera encore au détriment de l’accessibilité et de la qualité des soins. À plusieurs reprises, la CGT a alerté sur la situation dramatique de l’accès aux soins. Le renoncement « à se faire soigner » progresse fortement (chez les jeunes notamment).

             

            C’est d’une autre politique dont les assurés ont besoin !

            La santé, l’action sociale et la sécu ne sont pas des marchandises !!!

            La CGT a des propositions alternatives permettant la reconquête de notre Sécurité sociale et un grand service public de santé et d’action sociale.

             

            Dans les organismes de sécurité sociale (CPAM, CAF, CARSAT etc) Les formes de non recours explosent. (manque d’informations, par la complexité des démarches) Cela supposerait d’engager de réelles actions en matière d’accès aux droits en faveur de ces populations. Mais la suppression des moyens se poursuit à grande vitesse !!

            Notre Sécurité sociale a un rôle essentiel d’amortisseur social et plus particulièrement en cette période de crise. Nous ne pouvions qu’espérer un PLFSS d’ambition répondant aux besoins de la population de notre pays.

             

            Voici quelques mesures annoncées par Marisol Touraine : la division par trois de la prime de naissance à partir du 2° enfant (de 923€ à 308€) et la réduction de moitié du congé parental si le conjoint ne le sollicite pas ! (400Millions d’économies espérées par le fait que les hommes ne le prendrons pas !!!)

            La CGT tient à vous rappeler qu’elle porte des propositions concrètes et cohérentes  pour assurer le financement de la Sécurité sociale. Les prendre en compte devient urgent !

            Proposition que le financement de la protection sociale soit bien consolidée par les richesses créées par le travail et que les cotisations sociales soient garanties. Elles doivent demeurer la clé de voûte et le mode de financement prépondérant de la Sécu.

             

            On peut aussi parler du coût du « mal travail », qui est évalué à plusieurs dizaines de milliards… Notre colère est légitime, nous, salariés de tous ces organismes sommes en grève aujourd’hui pour défendre nos services publics ! Rien ne va plus dans nos services, et encore quoi pour demain ?! Nous n’en pouvons plus et avons raison de dire stop !

             

            Le gouvernement actuel a pris la responsabilité de présenter un Projet de loi qui ne répond pas aux besoins de santé de la population. Il est en décalage avec les attentes des assurés sociaux, des malades et des personnels de santé et des organismes de Sécurité sociale.

            Désormais, il nous appartient de s’exprimer pour un choix différent de celui présenté ce jour, et d’exiger de ce gouvernement qu’il respecte les engagements sur lesquels il a été élu. C’est une question de démocratie !

             

            Ensemble, réclamons et exigeons des mesures visant la reconquête de notre protection sociale :

            ► l'arrêt des exonérations patronales,

            ► l'arrêt des licenciements,

            ► des embauches massives dans le privé comme dans la Fonction publique,

            ► l'augmentation  générale des salaires et pensions

            Disons NON à ces politiques d’austérité, retrait du pacte de responsabilité et des ces lois anti sociales!

            ENTRONS EN RESISTANCE CONTRE CETTE EPOQUE DE REGRESSION SOCIALE !!

            TOUS ENSEMBLE !!!!!!!!!!!!!!!!!!

            Partager cet article

            Repost 0
            Publié par UD CGT38 - dans Actualités
            commenter cet article

            commentaires

            Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -