Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Accueil du Site

 

Visiteurs du Blogcompteur de visites html

 

 

Recherche

Sassenage à la Une

            3 septembre 2014 3 03 /09 /septembre /2014 20:25

            Des ordonnances pour soumettre le parlement !

            Depuis la composition du nouveau gouvernement formé par Manuel Valls, les annonces se multiplient mais n’apportent en aucun cas l’espoir d’un changement de cap pourtant aujourd’hui réclamé par les divers courants de la gauche, jusqu'au sein même du parti socialiste.

            C’est au contraire aux demandes du MEDEF que le gouvernement accorde son soutien, évoquant la généralisation du travail du dimanche ou encore la réforme des seuils sociaux supposés être la cause des déficits de croissance dans les petites et les moyennes entreprises, qui n’aura pour effet que la remise en cause de l’exercice des droits des salarié-e-s.

            Ainsi, le nouveau ministre de l'économie n'hésitait pas, quelques jours seulement avant sa nomination, à remettre en cause les 35 heures, comme si l'allongement du temps de travail était la réponse au manque d'emploi !

            Mais en réalité, la remise en cause des 35 heures aura pour effets de réduire encore plus le pouvoir d’achat des salarié-e-s et d'augmenter le chômage, sans participer ni à la relance économique et la consommation de notre pays, ni à la réduction des déficits sociaux !

            Dans le même temps, le ministre du travail, face à l'échec de sa politique pour faire reculer le chômage, ne trouve rien de mieux que de proposer de sanctionner les demandeurs d'emploi qui ne rechercheraient pas activement un emploi !

            Peu sûr de sa majorité, le gouvernement souhaite éviter le débat parlementaire qui démontrerait le caractère antisocial de ses mesures à contre sens des choix que les françaises et les français avaient faits le 6 mai 2012.

            Il envisage donc d’élargir le recours aux ordonnances et de dessaisir ainsi le parlement de son pouvoir de faire la loi.

            Mais il est vrai que le gouvernement a largement illustré l’usage qu’il fait de la souveraineté populaire, par exemple en renonçant à l’application de la régulation des niveaux de loyers afin de permettre l’accès à un logement digne pour de nombreuses familles, mesure adoptée par le parlement il y a seulement quelques mois !

            J’appelle le gouvernement et le Président de la République à renoncer à recourir à la procédure anti démocratique d’ordonnance qui confirmerait la soumission de l'exécutif au Medef, de la démocratie aux marchés financiers.

            Grenoble le 3 septembre 2014

            Madame  Annie DAVID  Sénatrice de l’Isère Présidente des Affaires Sociales

            Partager cet article

            Repost 1
            Publié par Annie DAVID - dans Politique
            commenter cet article

            commentaires

            Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -