Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Accueil du Site

 

Visiteurs du Blogcompteur de visites html

 

 

https://www.facebook.com/trovero2017

 

 

Recherche

Sassenage à la Une

            7 janvier 2014 2 07 /01 /janvier /2014 16:38

            Communiqué du Front de Gauche de l'Isère 06/01/2014

            Depuis début décembre les pompiers professionnels de l'Isère sont mobilisés contre l'allongement de leur temps de travail sans contrepartie salariale.

            Les mesures annoncées par le conseil général sont en fait la retranscription au niveau départemental de la politique d'austérité menée nationalement par le gouvernement PS/EELV, laquelle aboutit à dégrader les conditions de travail des salariés et à diminuer la qualité du service public.

            La lutte des pompiers de l'Isère est juste et légitime. Refusant de négocier, le président PS du conseil général André Vallini a en revanche fait intervenir policiers et gendarmes pour disperser les manifestants.

            Déjà lors de la manifestation du 12 décembre, un pompier avait été brutalement pris à partie par les forces de l'ordre qui l'ont roué de coups alors qu'il était à terre. Vendredi 27 décembre, c'est un jeune pompier de 31 ans qui a perdu un œil, atteint par un projectile lancé par les forces de l'ordre en tir tendu.

            Samedi 4 janvier, 3 000 personnes ont participé à une marche organisée en soutien à ce jeune pompier grièvement blessé le 27 décembre. Cette affluence traduit l'émotion que cette répression a suscitée parmi les pompiers et bien au-delà.

            Le Front de gauche de l'Isère est solidaire des deux pompiers blessés, et apporte tout son soutien à la lutte des pompiers de l'Isère. Il dénonce la répression dont ils sont victimes.

            Le Président du conseil général de l'Isère doit renoncer à vouloir imposer par la force les conséquences des politiques d'austérités décidées au niveau national. Les élus du conseil général doivent au contraire se tenir aux côtés des agents publics mobilisés pour défendre leurs conditions de travail et la qualité du service public.

            Nous demandons : - que les deux pompiers blessés soient correctement pris en charge par leur employeur; - l'ouverture d'une enquête sur les circonstances et les responsabilités des deux agressions; - que le président du conseil général renonce au projet de recul social et accepte l'ouverture de négociations réelles au sein du SDIS38

            PCF/PG/GU/PAG38/PCOF/FASE/GA

            Partager cet article

            Repost 0
            Publié par Front gauche Isère - dans Actualités
            commenter cet article

            commentaires

            Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -