Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Accueil du Site

 

Visiteurs du Blogcompteur de visites html

 

 

https://www.facebook.com/trovero2017

 

 

Recherche

Sassenage à la Une

            15 janvier 2014 3 15 /01 /janvier /2014 14:35

            Par Isabelle Pasquet

            Le Président de la République a annoncé, au cours de sa conférence de presse, la suppression des cotisations familiales d’ici à 2017.

            Portant les habits du MEDEF, qui exige depuis des années que les entreprises cessent de financer la branche famille de la sécurité sociale, le Président de la république annonce ni plus ni moins un cadeau de 30 milliards d’euros au patronat. Une mesure qu’il place dans la continuité du crédit impôt compétitivité emploi (CICE), premier cadeau fiscal offert aux patrons sans aucune contrepartie en matière d’emplois et de salaires.

            Avec cette annonce, François HOLLANDE marque une rupture majeure avec le discours tenu au Bourget où il entendait désarmer la finance.

            Plutôt que de poser la question du poids du capital dans le travail, il préfère s’attaquer au bien commun de tous nos concitoyens, que constitue la sécurité sociale.

            Dans la continuité des projets portés par Nicolas SARKOZY, de substitution de cotisations familiales par des mesures fiscales supportées par les ménages, c'est-à-dire par les salariés, le Président actuel rompt avec le pacte social issu du Conseil National de la Résistance qui instaurait, une sécurité sociale de la naissance jusqu’à la mort de nos concitoyens.

            Rapporteure de la branche famille à l’occasion des trois dernières lois de financement de la sécurité sociale, je n’ai eu de cesse de mettre en garde le gouvernement contre une approche comptable de notre système de protection sociale et contre toute mesure portant atteinte à l’unité de la sécurité sociale autour des 4 branches, dont la branche famille.

            C’est pourquoi, avec mes collègues du groupe CRC, je m’opposerai à toute velléité de fiscalisation, de privatisation et de démantèlement de la sécurité sociale dont les familles, toutes les familles seront les victimes.

            Partager cet article

            Repost 0
            Publié par Isabelle Pasquet - dans Politique
            commenter cet article

            commentaires

            Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -