Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Accueil du Site

 

Visiteurs du Blogcompteur de visites html

 

 

https://www.facebook.com/trovero2017

 

 

Recherche

Sassenage à la Une

            6 décembre 2013 5 06 /12 /décembre /2013 14:21

            Au temps de l’apartheid, la propagande sud-africaine présentait systématiquement Nelson Mandela comme un dangereux communiste "manipulé par Moscou".

            Durant l’apartheid, le département sud-africain des "invités étrangers" ne chômait pas. Il offrait chaque année à plus de quatre cents journalistes un voyage tous frais payés de trois semaines "instructif et plaisant", capable de leur fournir "une vue perspicace de la situation sud-africaine". Accueil dans des suites, safari au Kruger Park, sorties à l’opéra. J’étais en 1986 journaliste au Quotidien de La Réunion.

            Plutôt que de refuser l’invitation, il avait été convenu avec Le Monde diplomatique d’accepter ce voyage, afin de raconter ensuite cet art sud-africain d’accommoder les journalistes (*). Selon Pretoria, les Européens et les Américains étaient de grands naïfs, aveuglés par la propagande communiste.

            Nous nous focalisions sur l’apartheid, alors que le vrai danger venait des mouvements de libération entraînés, armés et financés à cette époque par Moscou, Cuba et l’Allemagne de l’Est. Pour atteindre l’Europe occidentale, l’expansion mondiale du communisme la contournait... par l’Afrique en s’emparant des ressources minérales sud-africaines.

            Le bras armé de l’URSS en Afrique du Sud, c’était bien évidemment Nelson Mandela, leader du Congrès national africain (ANC). On nous glissait des sondages prétendant que 6 % seulement des Noirs appréciaient Nelson Mandela, alors emprisonné.

            "Les Noirs ? Des enfants !"

            Non seulement le département des "invités étrangers" ne cessait de nous seriner que Nelson Mandela n’était qu’un "terroriste communiste", mais nous étions conviés à déjeuner ou à dîner avec un banquier ou un homme d’affaires noir "modéré", adversaire des émeutiers "manipulés par les communistes".

            Au Cap, c’est un député métis, rallié au régime d’apartheid, qui déclarait le plus sérieusement du monde : "Les Noirs ne comprennent pas la démocratie. Il faut les habituer petit à petit à notre système de gouvernement. On ne peut laisser le pouvoir aux enfants !"

            À Soweto, les journalistes "invités" étaient encouragés à photographier une famille aisée de la zone résidentielle, et notamment un cadre de couleur en train de tondre sa pelouse... Puis le guide de Sowetour rappelait que Soweto comptait "plus de 50 000 voitures, dont 3 % de Mercedes". Enfin, le bus passait devant une école calcinée afin de bien nous faire comprendre qu’"en se révoltant les Noirs se font d’abord du mal à eux-mêmes".

            "Les révoltes ? Des cancans !"

            À Johannesburg, j’avais été invité par l’Association des Français d’Afrique du Sud. Aucun membre durant le repas n’a mis en cause l’apartheid, ni n’a vu de discrimination dans le fait que, le soir, les Noirs, métis et Indiens devaient quitter la ville. "Les révoltes dans les ghettos noirs ? Mais ce ne sont que des cancans pour journalistes", me lançait une Française. Elle m’avouait peu après n’avoir jamais mis les pieds dans une township en dix ans de présence dans le pays.

            À la fin du séjour, le département des "invités étrangers" expliquait qu’il souhaitait éviter les laudateurs bêlants du régime d’apartheid, finalement contre-productifs. Il nous encourageait à commettre quelques critiques acerbes afin de rendre crédibles les reportages. Puis on nous rappelait que la situation de la Namibie (à l’époque colonisée par l’Afrique du Sud) méritait également d’être mieux comprise. "Vous ne connaissez pas cette région magnifique ? Mais cela peut-être l’occasion d’un second voyage..."

            (06-12-2013 - Ian Hamel )

            Site du Mouvement démocratique arabe

            "Résister à l'occupation, c'est vivre libre"

            Partager cet article

            Repost 0
            Publié par La Rédaction - dans Actualités
            commenter cet article

            commentaires

            Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -