Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Accueil du Site

 

Visiteurs du Blogcompteur de visites html

 

 

https://www.facebook.com/trovero2017

 

 

Recherche

Sassenage à la Une

            30 novembre 2013 6 30 /11 /novembre /2013 09:10

            C'est à l'occasion d'un comité d'entreprise que les représentants du personnel de l'usine Vencorex à Pont-de-Claix ont appris la menace qui plane sur 300 emplois avec l'annonce par la direction de la fermeture avant 2016 de la filière TDI (diisocyanate de toluène).

            Nous exprimons ici toute notre solidarité avec ces salariés et leur lutte pour sauvegarder leurs emplois ainsi que ceux de leurs collègues.

            Nous dénonçons l'attitude irresponsable des dirigeants de cette entreprise qui renvoient la faute sur les investissements nécessités par le plan de prévention des risques technologiques comme objection à la poursuite de l'activité.

            En mettant ainsi dos-à-dos l'emploi et la sécurité des personnes autour des sites de production afin de maintenir la rentabilité, ils dévoilent clairement l'avidité qui pousse les faiseurs de dividendes à monnayer l'avenir de familles entières et leur sécurité.

            Après la fermeture dramatique de Polimeri sur une entente illicite de grands groupes européens afin de faire monter le coût du caoutchouc synthétique ; après l'abandon du dernier site de production de paracétamol en Europe ; la casse de la chimie doit cesser d'alimenter la destruction de l'emploi en Isère.

            Les communistes et leurs élu-e-s, prient instamment le Gouvernement de convoquer un moratoire immédiat sur les licenciements dans ce pays.

            Un simple décret en Conseil des ministres donnerait ainsi le temps d'examiner la situation réelle de l'emploi et remédier à la désindustrialisation de ce pays.

            En outre, le projet de loi d'interdiction des licenciements dans les entreprises qui font des bénéfices, tel que présenté par les parlementaires communistes et voté en première lecture devant le Sénat avant la présidentielle de 2012, doit enfin aboutir devant l'Assemblée Nationale et ne plus faire l'objet d'une obstruction gouvernementale.

            Enfin, dans une France qui détient le record européen des exportations de capitaux qui alimentent les délocalisations, les 50 milliards d'aides accordées chaque année par l’État à des entreprises essentiellement faiseuses de dividendes doivent être réacheminées vers l'emploi et la réindustrialisation.

            C'est pourquoi le PCF et le Front de Gauche défendent la création d'un pôle public du crédit dont les intérêts seraient intégralement couverts par ces sommes et qui permettrait la création de 300.000 emplois chaque année.

            C'est au travers de tels outils que nous pourrons engager la conversion écologique de la chimie plutôt que de délocaliser l'emploi et la pollution.

            Cela impose une grande réflexion nationale ainsi qu'une rupture fondamentale avec le dogme du dividende et de l'asservissement des populations à la rentabilité financière en France et en Europe.

            Jérôme Marcuccini, Secrétaire départemental de la fédération de l'Isère du PCF

            Partager cet article

            Repost 0
            Publié par Jérôme Marcuccini - dans Actualités
            commenter cet article

            commentaires

            Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -